La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

A la fenêtre De bruits et de rumeurs

mars 2014 | Le Matricule des Anges n°151

ligne 4 s’il vous plaît c’est un monsieur qui tousse
il est entouré dans une couverture de papier
une nappe
une sorte de nappe
du papier d’aluminium sur les pieds
je sais vous êtes débordés c’est la ligne 4 attendez je suis avec le monsieur qui tousse
direction porte de Clignancourt Châtelet au milieu de la rame
il a des chaussons d’hôpital et du papier d’aluminium par-dessus c’est tout et il tousse
oui je sais non mais là
je reste avec lui le monsieur qui tousse
jusqu’à 17 h
après j’ai cours

quand les autres bougent leur cul toi tu restes sur ta chaise à regarder ?
Il faut te parler en russe quand les autres bougent leur cul pour que tu quittes ta chaise ?

je suis en panne d’Europe, là où les billets il y avait qu’à se pencher pour ramasser

tu sais, la Chinoise qui est restée trois ans en Ethiopie, trois ans en Ethiopie pour payer l’amende, c’est qu’elle est arrivée par Addis-Abeba et on l’a renvoyée là-bas, c’est marrant elle parle l’amharique en zone d’attente, c’est marrant, tu l’as rencontrée ?

si ma grand-mère mettait les assiettes pour le pauvre qui pouvait passer par là et qui passait jamais, c’est bien qu’il y avait eu à un moment donné des pauvres qui passaient par là et demandaient l’assiette – non ?

protège-toi, Caroline, personne n’a dit qu’il fallait que tu prennes toute la misère du monde sur tes épaules. Et t’en fais quoi, toi, de tes phrases en deux parties quand les gosses dorment dehors ?

on sait jamais s’ils sont pas un peu roublards quand même
tu sais les Marocains
tu lui as donné l’argent après le tribunal ?
méfie-toi quand même, le Pakistanais c’est sûr il a rien
mais le Marocain tu sais le Marocain

je t’appelle pour la jurisprudence à propos de la bande des 20 kilomètres d’un côté et de l’autre des frontières Schengen. Tu confirmes qu’on peut pas contrôler ? Ah on détourne le droit ? Ah, plans vigipirates ? Ah le Mali ?

c’est tout pour les gitans il y en a que pour les gitans. Tu vas à l’aide sociale et si t’es femme arabe tu peux faire demi-tour tout de suite. Mais les gitans c’est Madame ceci et Madame cela. Et c’est Sainte Madame des Aides Sociales.

je fais le petit commerce de perles, je les prends sur le marché de la place des Gascons, ma copine me les fait à pas cher après tu fais ça très joli joli et tu vends, c’est ça le petit commerce que je fais.

t’y crois pas ? Je deviens raciste, moi Patricia je deviens raciste avec toutes celles que je vois les Arabes qui volent les sapes du secours populaire mais oui du se-cours- po-pu-lai-re et moi mon HLM même pas insonorisé.

enfin enfin tu peux faire de beaux discours
d’ailleurs (blablablablala)
mais chaque fois, enfin tu vois ce que je veux dire
pas bon quand on peut pas dire les choses comme elles sont
je cache pas j’ai voté FN
je sais ça va pas te plaire
mais partout où il y en a
tu peux pas nier
ah les grandes idées, je suis le premier
mais demande à ma mère
elle vit à côté d’un camp de Roms

pour qui elles se prennent avec les voiles dans la ré-pu-bliiiiii-queeeee ?

les impôts qu’on donne aux assistés
le fruit de mon travail
la sueur de mon front
les paradis fiscaux ?
les riches ils ont la gniaque c’est pas pareil

Depardieu moi je dis respect

que t’es belle Gemila, avec le voile comme ça jusqu’en bas !

on dirait ma mère, le dimanche elle choisissait le plus joli foulard, c’était à qui la plus jolie

comment tu évalues ça en capital bonheur ?
ils viennent à l’atelier théâtre
ils viennent à l’atelier souci de soi
tu fais remonter les fiches bilans ?
l’atelier théâtre c’est surtout des étirements
non ils ont rien prévu pour les repas parce que c’est pas les mêmes structures, un peu compliqué avec l’éducation nationale
attention, tu peux pas les garder après, question d’assurance
t’es pas couverte
t’es pas couverte
le théâtre c’est un peu compliqué parce qu’ils ont mal partout puisqu’ils ont dormi dehors
il faut faire le spectacle, on a eu le FSE, t’oublies pas, tu mets devant ceux qui peuvent parler un peu, y aura les élus
ils sont pas mineurs ?
si mineurs mais à Paris
enfin tu sais c’est Paris
on leur a fait les tests osseux, on prouve qu’ils sont majeurs une fois sur deux
le 115 ?
non le 115 trois quarts d’heure ils répondent toujours pas

non je peux pas mon gars ma maison elle fait 25 m2 et on est trois déjà

je fais le petit commerce, moi.

est-ce qu’on assiste vraiment à un vrai truc ? Le mur Dieudo Civitas la quenelle de Le Pen avec les jeunes de banlieue, la confusion, les gosses qu’on sort de l’école, genre le genre ? Les jeunes, c’est du lien social qu’il leur faut alors si c’est le FN qui fait le boulot c’est le FN, si c’est les Frères Musulmans c’est les Frères

quand le droit est en crise c’est la vie privée qui. Regarde, Agamemnon, pour aller faire la guerre à Troie avec ses alliés, devait tuer sa fille Iphigénie. Agamemnon en scooter comme un fou sous sa tente à tourner retourner quand sa femme et sa fille rencontrent Achille dans le camp et OH OH comme je me félicite, mais comment ça, je vois pas du tout de quoi vous me parlez. Sa femme à l’HP – et sa fille, bon, assassinée.

et les enfants ? Comment on peut laisser ses enfants ? c’est ça que je comprendrai jamais ? Mais ils en ont combien ? A 17 ans elle avait
3 enfants ? Elle les a laissés là-bas ? Elle-les-a-lais-sés-là-bas ?

et les enfants ? Une mère qui envoie son fils de 14 ans et elle sait que dans les rues d’Eldorado il va dormir dehors ?

on ne revient jamais. D’une manière ou d’une autre, personne ne revient jamais.

Marie Cosnay

De bruits et de rumeurs
Le Matricule des Anges n°151 , mars 2014.