La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Une famille aimante merite de faire un vrai repas

juillet 2014 | Le Matricule des Anges n°155 | par Patrick Gay Bellile

Une famille aimante merite de faire un vrai repas

Terrines de foie au porto suivies de filets mignons aux morilles et un bavarois aux fruits rouges pour terminer : « Un repas qui réchauffe le cœur et l’esprit de la tribu. » Eh oui, c’est la fête chez les Lemorand. Et pour la mère, le monde est là : une vraie famille aimante, unie, joyeuse. Avec Victor le père, travailleur, fatigué donc, qui se décarcasse pour le bien de tous et astique la maison pour que ça brille. Et puis Gabriel et Justine, les ados, attentionnés, serviables, polis. Et puis la mère bien sûr, soumise, efficace, la véritable gardienne du foyer. Un rêve de famille française, quoi. Mais il manque Amélie, l’autre fille. Elle, on n’en parle pas. Partie, avec un homme, dans une autre famille aimante. Mais Victor a été licencié : il piquait dans la caisse. Il cache sa honte en tournant sur les parkings, quand il n’assouvit pas ses désirs secrets avec le professeur Pinel. Et puis la mère boit pour tenter d’oublier et rêve en secret de fuir cette prison. Et la fille s’inquiète pour sa retraite future. Et le fils fait des projets de révolution violente.
Julie Aminthe nous réjouit avec ce tableau tendre et cruel du fondement de nos sociétés : la famille, lieu de tous les secrets, de toutes les cachotteries, mais aussi lieu du fantasme absolu d’un bonheur à vivre. Le repas se termine pour partie en masque de beauté tandis que les morilles déclarent la guerre au rôti de porc. Le carrelage n’en sortira pas indemne. Dans un style rapide, efficace, l’auteur pulvérise avec douceur les clichés familiaux, et nous dévoile ce que nous savions pour la plupart déjà, que dans la famille, comme ailleurs, l’enfer c’est les autres.

P. G.-B.

Une famille aimante mérite de faire un vrai repas,
de Julie Aminthe
Quartett, 112 pages, 12

Le Matricule des Anges n°155 , juillet 2014.
LMDA papier n°155
6.50 €
LMDA PDF n°155
4.00 €