La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Camp de gitans

octobre 2015 | Le Matricule des Anges n°167 | par Valérie Nigdélian

On avait adoré l’année dernière le récit déjanté d’aspirants migrants dans les Mille et une façons de quitter la Moldavie  : c’est peu dire que ce Camp de gitans qui en est la suite était attendu de pied ferme. Certes on retrouve la même veine absurde, le même comique grinçant, le même sens du grotesque : Lortchenkov ne se lasse pas, ni nous de le lire ! de dépeindre les travers de ses compatriotes – un cocktail explosif de bêtise crasse et de folie des grandeurs. Dans un pays désormais à feu et à sang, où des bandes d’enfants sauvages pillent, violent et assassinent tout ce qui bouge, et où la soupe de chien fait figure de mets gastronomique ô combien raffiné, Séraphim Botezatu est devenu prophète d’une nouvelle religion, les Exodistes, qui prône la migration totale des Moldaves – devenus les nouveaux Hébreux – et l’attribution d’un nouveau territoire à cette population anéantie par l’histoire, mais de préférence près de la Méditerranée, pour la douceur du climat…
Prise d’otage à l’ONU, exécutions sommaires dans des camps dignes des goulags, retranscriptions incomplètes des préceptes sacrés du nouveau Messie… tout y est et plus encore, mais la sauce ne prend pas. Étirant sans vergogne des ficelles à l’efficacité avérée, multipliant les formes narratives et éclatant d’autant la structure de son roman, Lortchenkov s’englue, et nous avec, dans une débauche de personnages et de récits un peu vaine. Dommage.
Valérie Nigdélian-Fabre

Camp de gitans Par Valérie Nigdélian
Le Matricule des Anges n°167 , octobre 2015.
LMDA papier n°167
6.50 €
LMDA PDF n°167
4.00 €