La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre L' Imparfait

mai 2016 | Le Matricule des Anges n°173 | par Laurence Cazaux

Papa 1er et Maman 1ère ont un fils, Victor. Au début, Victor comble tous leurs désirs : « « Parfait », c’est le mot préféré de Papamaman. Ils ne cessent de le répéter. Surtout maman. Lorsque tout est parfait, elle sourit, elle est contente. Du coup, papa aussi. Et moi, je suis content qu’ils soient contents. C’est comme un jeu. Un jeu très facile puisque je connais d’avance toutes les bonnes réponses. » Les petits mots magiques, s’il vous plaît, merci, la chambre bien rangée, les mains bien lavées, Victor fait tout parfaitement. Mais il se pose des questions : « Dites moi Papamaman, comment c’était avant moi ? Je veux dire. Ça ne pouvait pas être tout à fait parfait puisque je n’y étais pas et même avant quand vous ne vous connaissiez pas est ce que vous avez tout de suite vu que vous étiez parfaits et d’ailleurs même comment ça aurait pu être parfait puisque ce qui est vraiment parfait c’est Papamamanvictor ? Je veux dire ? » Il se prend à douter, et si finalement il n’était pas si parfait que cela ? Alors un jour, au lieu de dessiner la maison avec toute la famille, le soleil et plein de cœurs tout autour, Victor fait des taches sur son dessin et commence à se révolter. Les parents, dépassés, consultent un spécialiste : « Votre enfant est décevant ? Il a un faible taux de rendement ? Finis les soucis, c’est le miracle de la technologie. » Papa 1er et Maman 1ère vont repartir avec Victor 2, un automate dont les envies seront toujours en harmonie avec leurs désirs. Victor 2 prend toute la place dans la maison et relègue Victor dans le placard. Mais la perfection manque de surprises et devient à la longue ennuyeuse. L’Imparfait est une pièce drôle, qui fleurte avec l’absurde, les dialogues sont très rythmés et le lecteur prend plaisir à voir se dérégler ce monde où rien ne dépasse. L’Imparfait est une invitation à la fantaisie, au rire, aux sentiers de traverse, aux trucs pas droits et de guingois, à la vie quoi !
L. C.

L’IMPARFAIT
D’OLIVIER BALAZUC
Heyoka jeunesse / Actes Sud-Papiers, 58 p., 12 e

Le Matricule des Anges n°173 , mai 2016.
LMDA papier n°173
6.50 €
LMDA PDF n°173
4.00 €