La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Le Messie du Darfour

octobre 2016 | Le Matricule des Anges n°177 | par Eric Bonnargent

Pour la première fois traduit en français, Abdelaziz Baraka Sakin dénonce dans son œuvre l’absurdité de la guerre qui ravage le Darfour. Lorsque ce roman s’ouvre, des soldats s’apprêtent à capturer et crucifier un mystérieux prophète réfugié avec ses disciples dans une grotte. Comment en est-on arrivé à cette situation ? Baraka Sakin le raconte ensuite. Il retrace alors le destin de nombreux personnages, tous victimes d’un effroyable et incompréhensible chaos. Il y a cet étrange messie, bien entendu, mais aussi Charon, un truculent chef rebelle qui rêve de charia et de Che Guevara, les inséparables Ibrahim et Shikiri, obligés de se battre tantôt pour un camp, tantôt pour un autre, et des femmes comme l’impitoyable Abderahman, rescapée d’un massacre, violée par les uns et les autres et dont l’unique objectif est de tuer des janjawids, les seuls méchants clairement identifiés : des êtres sans foi ni loi, mi-bêtes, mi-démons, venus soutenir les troupes gouvernementales. Africains et Arabes, bourreaux et victimes sont emportés par un ouragan d’irrationalité et tous se combattent sans avoir la moindre idée des objectifs à atteindre. Tout l’art de Baraka Sakin consiste à parler de l’horreur (viols, meurtres, combats…) avec une étonnante candeur et même un certain humour. Grâce à ce roman teinté de réalisme magique, le lecteur est plongé dans l’histoire d’un pays en pleine décomposition.

Éric Bonnargent

Le Messie du Darfour,
d’Abdelaziz Baraka Sakin
Traduit de l’arabe (Soudan)
par Xavier Luffin
Zulma, 208 pages, 18

Le Matricule des Anges n°177 , octobre 2016.
LMDA PDF n°177
4.00 €
LMDA papier n°177
6.50 €