La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Détails de Marcel Cohen

novembre 2017 | Le Matricule des Anges n°188 | par Éric Dussert

Détails : Faits

Digne fils du XXe siècle, Marcel Cohen est le frère de Félix Fénéon et de Max Aub. Il a retenu la leçon des haïjins et des hommes de presse qui tissaient les faits divers sur le marbre, exprimant le tout par le détail, le monde par la coupure, le fragment détaché à la poterie du réel. Ici, il taille son autobiographie de papier par la suture de citations de ses lectures (Autoportrait en lecteur, Éric Pesty éditeur), là, il illustre le monde tel qu’il le voit à l’aide de morceaux de textes, d’ébauches de récits (Faits, I-III, Gallimard, 2002-2010). Marcel Cohen brosse d’une main légère son tableau à l’aide de pigments subtils qui donnent à l’ensemble une force terrible. Celle de l’évidence qui prend corps lorsqu’il établit pour nous le « connaissement » de notre monde, c’est-à-dire la liste détaillée du contenu de cette nef qui nous a embarqués. On y trouve du concentré de tomates par tonnes, des actes barbares, des fautes d’orthographe sur les étiquettes de vêtement et le son qui a rendu sourd le plus d’êtres sur la Terre : l’explosion du Krakatoa le 27 août 1883. Il y a aussi des cimetières juifs détruits par les nazis, et les stèles de verre de l’artiste Emmanuel Saulnier commémorant le meurtre des soixante-treize villageois du Vercors, stèles déposées mais occupant toujours les esprits…
Ce troublant recueil de « Détails, gestes et paroles mémorables » prend un accent tout particulier au moment de la publication par Héros-Limite de Transcription, le grand livre d’Heimrad Bäcker, l’Allemand qui s’était enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes et a passé toute sa vie à se demander pourquoi (traduit par Eva Antonnikov, 407 p., 26 ). Envoûtant témoignage d’une haute littérature, ce livre est lui aussi composé, mais uniquement de documents bruts. Coupés de leur contexte dramatique et joints, ils constituent un patchwork hurlant. Ce ne sont que lettres maudites, plaintes désormais tues, papelards bavards de l’époque des camps, ordres cyniques et listes ignobles. Le diable est bel et bien dans le détail.

Éric Dussert

Gallimard, 197 pages, 18,50

Détails de Marcel Cohen Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°188 , novembre 2017.
LMDA papier n°188
6.50 €
LMDA PDF n°188
4.00 €