La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Ma ZAD

février 2018 | Le Matricule des Anges n°190 | par Martine Laval

Voilà plus de dix ans qu’il n’avait pas mis les pieds à la Série Noire, occupé à d’autres déambulations, d’autres productions éditoriales (Le Poulpe, entre autres). Jean-Bernard Pouy fait son come-back dans la mythique collection jadis jaune et noire et du coup lui redonne des couleurs vives, de la vigueur, du panache. Amoureux indécrottable de la littérature populaire, du roman noir, de la critique sociale et politique, Pouy excelle à raconter des histoires d’aujourd’hui, à gratter là où ça fait mal, étripant dans le même panier, politiciens de tous bords, petits et gros bourgeois, et même les pauvres. Il installe sa ZAD dans le Nord, là où un projet immobilier d’envergure anéantirait un tas de petites bestioles… Toute relation avec des lieux comme Sivens ou Notre-Dame-des-Landes n’est évidemment pas fortuite. Camille Destroit, son narrateur, est un mec ordinaire sinon moyen, employé dans un supermarché. Sans grandes convictions écolos, il donne pourtant des coups de main aux activistes (ainsi que l’on nomme désormais les militants), se fait prendre par les flics, tabassé par des fachos, perd son boulot, sa copine. Trop c’est trop. Camille bazarde tout, change de vie… se radicalise. Un peu lone some cow-boy, un peu cœur d’artichaut, Camille Destroit serait-il le nouveau Robin des bois tant attendu ? Ce serait oublier l’irrésistible tendance de Jean-Bernard Pouy à se moquer de tout, des bons sentiments comme de l’héroïsme.
Avec justesse et drôlerie, Ma ZAD explore la révolte, l’engagement, le libéralisme à tous crins comme les relations amoureuses – qui sont ici tendance lutte de classes… Ce n’est vraiment pas de chance pour son Camille. Alors, un tantinet blasé-désespéré le Jean-Bernard Pouy ? Peut-être. Mais le noir lui va si bien.

Martine Laval

Ma ZAD de Jean-Bernard Pouy
Gallimard, Série Noire, 194 pages, 18

Le Matricule des Anges n°190 , février 2018.
LMDA papier n°190
6.50 €
LMDA PDF n°190
4.00 €