La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie

février 2018 | Le Matricule des Anges n°190 | par Anthony Dufraisse

Zé, le porte-voix zélé ventriloqué par Gus Sauzay, est-il la figure hypocoristique de l’auteur (Sau-zé) ? Allez savoir. En tout cas, voilà un « animal nocturne » que l’insomnie n’effraie pas, descendant autoproclamé « des Cimmériens », amateur de citations déclenchées façon juke-box et issu d’une famille qui ressemble fort à un couvent (une cinquantaine de sœurs !). Sa devise ? « Beauté, jeunesse & alphabet ». Tout ceci semé ici et là dans un poème à fragmentation, jeu d’échos et même, d’écholalies. Enfin, poème c’est eux, Zé-Sauzay, qui le disent. L’ensemble tient plutôt du puzzle, du patchwork ; au lecteur d’emboîter les pièces, de couturer ce qui peut l’être. Grandiloquents ou grand-guignolesques, insolites ou insolents, autobiographiques ou pseudo-scientifiques, les propos enquillés dessinent un paysage mental surréaliste voire, au summum de l’incongruité, un espace-temps dadaïste. Mélange de Pierre Dac et Dali, Zé est un hâbleur, un haut et beau parleur, à moins qu’il ne s’agisse d’un affabulateur qui use et abuse de sa verve comme un escroc attachant. Tour à tour il cause, glose, expose, confirmant que tout est dans tout et inversement. Et le sens dans tout ça ? Il ne se donne qu’en pointillé, par intermittence. Car Zé, c’est une sorte de Jacques-a-dit – même diction cadencée – qui s’amuse à faire sauter le lecteur « de phrase en phrase comme on saute d’une pierre à une autre dans un torrent ». Lecture faite de ce poème-performance, on se dit que Zé entretient quelque parenté avec le Zelig de Woody Allen, homme-caméléon par excellence. Oh oui, un drôle de zig ce Zé, qui marche en zigzag sous le poids de son savoir, et fait étalage de ses connaissances sous la forme d’un collage à la Schwitters (d’ailleurs cité dans le livre). Gravitant dans le monde du cirque, l’auteur, né en 1982 et dont c’est là le premier livre après diverses parutions en revues, exécute un numéro pour le moins original. Anthony Dufraisse

de Gus Sauzay
Trente-trois morceaux, 68 pages, 12

Le Matricule des Anges n°190 , février 2018.
LMDA papier n°190
6.50 €
LMDA PDF n°190
4.00 €