La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Face au vent

mars 2018 | Le Matricule des Anges n°191 | par Camille Cloarec

Les Johannssen, dits aussi les « Bobos », cumulent toutes les caractéristiques d’une famille anormale, pleine de traumatismes refoulés et de rapports défectueux. Le père règne en tyran sur sa progéniture – « la plupart des tiroirs de sa vie étaient en désordre, mais c’était un perfectionniste de la voile ». Quant à la mère, elle passe ses journées en robe de chambre, tentant sans succès de résoudre l’énigme de la mécanique des fluides. Leurs trois enfants, Bernard, Josh et Ruby, ont passé leurs plus tendres années sur l’eau, soumis à la volonté despotique de « Père ». Le vieux manoir dans lequel ils vivent est à l’image de leur quotidien : déstructuré.
Un personnage se détache des injonctions familiales : Ruby, la plus jeune sœur, dotée d’une auréole quasi surnaturelle, « comme si elle avait fait son apparition dans ce monde en comprenant déjà ce que nous ne saurions jamais ». Surdouée, cette dernière pressent la direction du vent, et a tout d’un ange envoyé sur l’océan. Comme ses frères, elle se révolte contre l’autorité paternelle, son esprit de compétition et ses impératifs de réussite. Elle choisit l’exil en Afrique, tandis que Bernard fuit et que Josh, réparateur de bateaux, demeure « le fils calme, une teinte de gris indéfinie dans une maison en noir et blanc  ».
Tous ces êtres, pétris d’obsessions et de déceptions, renferment une vulnérabilité extrême. Fautes d’orthographe, système de numérotation des « Nouvelles Erreurs » rencontrées sur des sites dédiés, courses perdues, sont autant de failles personnelles que chacun tente de cacher. Jim Lynch, écrivain et navigateur, se sert de la figure légendaire d’Einstein et du vocabulaire technique propre aux voiliers pour dépeindre une famille névrosée, hantée par l’échec, alors même que « les voiliers ne sont que des gros morceaux de plastique sans cœur  », et démontre durement qu’« il existe tellement de façons de décevoir sa famille ». Camille Cloarec

Face au vent de Jim Lynch
Traduit de l’américain par Jean Esch, Gallmeister, 368 pages, 23,20

Le Matricule des Anges n°191 , mars 2018.
LMDA PDF n°191
4.00 €
LMDA papier n°191
6.50 €