La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Des étoiles et des chiens : 76 inconsolés

juillet 2018 | Le Matricule des Anges n°195 | par Eric Bonnargent

Des étoiles et des chiens : 76 inconsolés

Après ses 76 clochards célestes en 2016, Thomas Vinau revient avec 76 nouveaux portraits, non plus de poètes maudits ou de marginaux, mais d’artistes « inconsolés », tous plus mélancoliques et désespérés les uns que les autres. Parmi eux, on retrouve des écrivains (Jacques Abeille, Raymond Federman, Jim Harrison…), mais aussi des chanteurs français (de Fréhel à PNL, en passant par Higelin) et étrangers (Amy Whinehouse ou Prince), des comédiens (Jean Rochefort ou Guillaume Depardieu), etc. Les lecteurs qui connaissent l’œuvre foisonnante de Thomas Vinau s’en doutent : il ne s’agit pas de nous conduire sur ce que Cioran appelait « les cimes du désespoir », mais de nous inviter à puiser dans la bile noire de ces artistes l’énergie nécessaire pour affronter la morosité du quotidien. Tous ces artistes « qui se sont échinés à ne pas plier l’échine » sont pour le poète une source de réconfort : « leur art est une flamme. » Ce n’est pas à un exercice d’admiration que se livre Vinau, mais à un exercice d’invocation : avec délicatesse et pudeur, il esquisse en quelques pages, parfois en quelques lignes, le portrait de ses « copains antichagrin ». Et à chaque fois, il dégotte la formule qui fait mouche : l’écriture de Ken Kesey n’est en effet rien d’autre que « la chanson d’une tronçonneuse » et la voix de Philippe Léotard « un blues d’ivrogne dans le cœur d’un bébé ». On se promène dans Des étoiles et des chiens comme dans une galerie, passant d’un portrait à un autre, avec curiosité et reconnaissance.

Éric Bonnargent

Des étoiles & des chiens.
76 inconsolés,
de Thomas Vinau
Le Castor Astral, 207 pages, 15

Le Matricule des Anges n°195 , juillet 2018.
LMDA papier n°195
6.50 €
LMDA PDF n°195
4.00 €