La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Nuits à la chaîne

janvier 2019 | Le Matricule des Anges n°199 | par Catherine Simon

Grace l’intrépide

Avec ses copines de tapin, Joy et Happy, qui se sont choisi des surnoms d’une ironie maous, Grace, jeune Nigériane de Benin City, a arpenté, trois ans durant, les allées du bois de Vincennes. Trois ans, c’est aussi le temps de l’enquête qu’a menée la documentariste française Karine Miermont, ancienne professionnelle de la télévision, avant d’écrire ce livre. Dans ce récit fictionné, bien documenté et nourri de multiples témoignages, Grace sert de fil conducteur. C’est sa vie qu’elle raconte, avec sa langue à elle, subtile, tonique et crue. Côté africain, les chefs de communautés, pas plus que les familles et autres prêtres-sorciers, prêts à vendre leurs filles, ne sont épargnés. Côté français, les « Madam » (maquerelles) et les clients, parfois voleurs et violents, complètent le tableau. Dur. On est loin de Carco et de son folklore vintage. Loin aussi du porno des « camgirls » d’internet, présumé clean et in. Karine Miermont et son héroïne ont travaillé ensemble, retraçant le chemin de milliers d’Africaines échouées sur le trottoir des villes européennes. On remonte, maillon par maillon, la chaîne de la traite : du serment qui lie les futures émigrées à leur clan, à leur famille, à leur village, jusqu’à l’arrivée à Paris, où elles sont tenues prisonnières, logées à plusieurs dans des studios minables, condamnées à vendre leurs corps, des années durant, pour rembourser leur dette. La force de ce livre polyphonique – on entend les voix de Grace, de l’auteure, d’une militante associative, d’une avocate, d’un flic, etc. – tient à son rythme et à son parti pris pédagogique. Le passage sur l’excision et les péripéties du clitoris est édifiant, autant que l’évocation des réseaux. Le cas de la Libye, ce pays sans État où règnent les milices, est justement pointé. Mais Grace l’intrépide est du côté de la vie. Elle explique les mille et une manières de cuisiner le manioc ou l’art ancien de la coiffure afro, tout en citant Bataille et Ngozi Adichie. Rarement un livre sur la prostitution n’aura sonné si juste et si fort.

Catherine Simon

Grace l’intrépide, de Karine Miermont, Gallimard, « hors-série littérature », 150 pages, 16

Nuits à la chaîne Par Catherine Simon
Le Matricule des Anges n°199 , janvier 2019.
LMDA papier n°199
6.50 €
LMDA PDF n°199
4.00 €