La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Les Rues bleues

février 2020 | Le Matricule des Anges n°210 | par Franck Mannoni

De 1989 à 2019, le narrateur de ce voyage au cœur de Paris conte trente ans d’une vie en symbiose avec la Ville Lumière, le lieu de ses espoirs et de ses déceptions. Venu de province, le nouvel arrivant commence par découvrir la cité mythique qu’il aborde par le ciel, comme noyé par toute cette urbanité : « On ne voyait pas la forme des nuages, on ne voyait qu’un aplat de gris, immense, recouvrant toute la voûte céleste qui semblait ici comme écrasée, passée au gris pâle ». Une vision d’artiste qui renvoie vite aux textes incontournables des auteurs qui ont magnifié la capitale : Baudelaire, Balzac, Zola, Hugo viennent aussitôt à l’esprit. Avec finesse et justesse, Julien Thèves s’oriente parfois vers le poème en prose dans un œuvre référentielle où il mêle les descriptions de quartiers emblématiques aux passages biographiques. La déambulation appelle les souvenirs, les noms des rues signent les époques et l’ambiance qui les accompagnent : « Tout Paris est une madeleine proustienne ». Pendant ses années d’étudiant en prépa, le narrateur nourrit une relation fusionnelle avec Paris. « Je n’apprends pas encore la vie des autres par Facebook, il faut qu’on se croise au café. » Il s’étourdit dans le tourbillon des clubs et des soirées. Une vie de couple tente de perdurer, puis s’effiloche. Julien Thèves compare chaque période de l’existence avec celle qui la précède sur l’échelle de la dégénérescence annoncée. Parallèlement, il dresse une histoire de la sexualité, de l’intimité, de l’amitié. Des événements majeurs scandent cette frise chronologique : les années sida, la victoire à la Coupe du monde de foot en 1998, les attentats de 2015, les Gilets jaunes. Paris catalyse l’Histoire. L’auteur lui rend un bel hommage, transcendé par le vécu d’un de ses citoyens d’adoption.

Franck Mannoni

Les Rues bleues, de Julien Thèves
Buchet-Chastel, 192 pages, 16

Le Matricule des Anges n°210 , février 2020.
LMDA papier n°210
6.50 €
LMDA PDF n°210
4.00 €