La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Essais Mœurs éternelles

juillet 2020 | Le Matricule des Anges n°215 | par Yann Fastier

Panorama de nos mœurs politiques

En France, les passions politiques font leur entrée en littérature avec Balzac, avant de s’y répandre comme une traînée de poudre aux yeux à travers des œuvres de tout calibre, du canon de marine (Flaubert, Zola, Daudet…) au revolver pour dame (Feuillet, Champsaur, Bourget…) Avec une belle érudition de docteur ès lettres, Maryan Guisy en déploie point par point les ors et les revers à l’appui d’une thèse un peu troublante : tout, absolument tout ce que les romanciers du XIXe siècle ont dit de la politique de leur temps peut s’appliquer au nôtre, point par point. Ambitions, carriérisme, manipulations, concussions, passions et corruption, rien n’a changé, tout a continué. S’il est aisé de voir en Emmanuel Macron un nouveau Rastignac, on n’en retrouve pas moins dans les délires très actuels des uns et des autres les mêmes appels à cheffer qui faillirent porter un Boulanger au pouvoir. De même l’enracinement provincial, bien repéré par Daudet (Numa Roumestan) ou Zola (Son excellence Eugène Rougon), reste l’une des conditions sine qua non de la réussite nationale, de Mitterrand dans la Nièvre à Chirac et Hollande en Corrèze. De même encore, de très contemporaines « affaires » trouvent-elles un écho prémonitoire dans l’affaire Dreyfus ou le scandale de Panama, et certains journalistes retrouvent-ils les accents de Zola pour qualifier les déferlements aveugles de troupeaux de gilets jaunes.
Quoi d’étonnant, au fond ? S’il s’est adapté, le système parlementaire n’a pas vraiment changé, ni de nature ni de pratiques depuis Louis-Philippe ou Napoléon III. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il est assez normal d’en retrouver la trace aujourd’hui. Encore fallait-il que ce soit dit, ne serait-ce que pour dégonfler quelques baudruches, et Maryan Guisy le fait non sans allégresse, au fil d’un petit ouvrage qui, en tout cas, se laisse lire avec plus de plaisir qu’une profession de foi.

Yann Fastier

Panorama de nos mœurs politiques :
Quand les romanciers d’hier chroniquent le monde d’aujourd’hui

Maryan Guisy, Vendémiaire, 204 pages, 22

Mœurs éternelles Par Yann Fastier
Le Matricule des Anges n°215 , juillet 2020.
LMDA papier n°215
6.50 €
LMDA PDF n°215
4.00 €