La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Bruit dedans, d’Anna Dubosc

octobre 2020 | Le Matricule des Anges n°217 | par Éric Dussert

Depuis Spéracurel (Rue des Promenades, 2010), Anna Dubosc appartient à ce courant littéraire qui souhaite faire littérature avec sa vie. Il y a eu depuis La Fille derrière le comptoir (2012), Le Dessin des routes (2014) ou Koumiko (2016), livre remarqué où elle évoquait avec tendresse le déclin de sa mère, la poète Koumiko Muroaka (1936-2018), qui avait connu une notoriété inopinée lorsque, séduisante trentenaire Japonaise, un Chris Marker fasciné avait tourné à son sujet le documentaire Le Mystère Koumiko (1965). Le nouveau livre d’Anna Dubosc, Bruit dedans, aborde l’âge quadragénaire d’une Parisienne séparée, mère de deux enfants, embringuée dans les activités de « l’auteur » de livres d’aujourd’hui. Nerveuse, l’existence qu’elle nous propose de suivre n’est pas vraiment différente des épisodes précédents. Sans doute de nouvelles préoccupations y percent-elles, mais l’on y sent les mêmes failles qui, peut-être, s’élargissent. « Ma vie racontée est dans la correspondance de mails, en récits disséminés à des foules de gens, et dans les commentaires que je fais en les reportant. » La marqueterie du texte n’en est pas abîmée. Elle est soutenue par une simplicité sans fard, soumis au seul principe du « direct », jusqu’à ce que surgisse la vie de la vie, c’est-à-dire la fiction. Un Julien peut servir de déclencheur et la nave va, emportant la narratrice, sa mère malade, les autres soucis, tout autour de ce qui semble pour beaucoup d’individus de notre époque la nef salvatrice : « écrire ». Les angoisses n’en meurent pas pour autant, non plus que les problèmes… « j’étais comme le gars coincé dans une même journée, condamné à la revivre indéfiniment ».
Bruit dedans, ce sont les affres d’une femme de lettres d’aujourd’hui, consciente de la maladie du siècle qui, comme elle le signale à Julien, passe par la mise en abyme et à distance : « Tu te racontes ce que tu vis pour le vivre vraiment. C’est le récit qui te donne l’existence. »

Éric Dussert

Bruit dedans
Anna Dubosc
Quidam, 160 pages, 18

Bruit dedans, d’Anna Dubosc Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°217 , octobre 2020.
LMDA papier n°217
6.50 €
LMDA PDF n°217
4.00 €