La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Aller avec la chance

octobre 2020 | Le Matricule des Anges n°217 | par Camille Cloarec

À 18 ans, Iliana Holguín Teodorescu a arpenté l’Amérique latine en auto-stop. Malgré les mises en garde incessantes, les légers incidents et le danger potentiel qu’une telle expédition implique, elle est allée jusqu’au bout de son objectif : celui de multiplier les rencontres. « À quelle autre occasion, dans ma vie d’étudiante parisienne en mathématiques et physique, ou même d’ordinaire voyageuse, me serait-il donné de connaître des camionneurs, des travailleurs, des gens qui ne voyagent pas même dans leur propre pays et dont le travail n’a rien à voir avec le tourisme ? » avance-t-elle. Pendant dix mois, elle tend donc le pouce un peu partout, et partage d’innombrables moments – brefs ou prolongés, intenses ou ratés, bavards ou silencieux – avec de parfaits inconnus, condamnés à le demeurer. Son oreille attentive recueille leurs histoires, entre usures professionnelles, amours perdues, magouilles discrètes et regrets tenaces. Les voilà qui, par le biais du récit de voyage, se transforment en véritables personnages auxquels l’on s’attache.
Cette expérience est aussi pour l’auteure le moyen de tester la bonté de ses semblables. Au début, elle demande à chacun d’estimer le pourcentage de gens mal intentionnés dans le monde. Devant l’extrême variété des réponses qu’elle reçoit, imputable aux lieux, aux interlocuteurs et aux vécus, elle ne tarde pas à arrêter, emportée par l’optimisme. Elle qui voyait en l’auto-stop « un don unilatéral, un déséquilibre » susceptible de donner naissance à « des sentiments qui n’existeraient pas sinon, des sentiments inédits, à des points d’accroche qui facilitent la naissance d’un rapport humain », est sans doute la plus proche de la vérité. Car comment expliquer sinon la gentillesse de ceux qui l’ont recueillie, au fil de ses quelque deux cents escales ? « Ir con el chance », telle est l’expression qui désigne le stop en Amérique du Sud et qui résume le livre. Un journal de bord qui vogue, curieux, observateur, bienveillant, d’une personne à l’autre.

Camille Cloarec

Aller avec la chance
Iliana Holguín Teodorescu
Verticales, 190 pages, 18

Le Matricule des Anges n°217 , octobre 2020.
LMDA papier n°217
6.50 €
LMDA PDF n°217
4.00 €