La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Ce matin-là

février 2021 | Le Matricule des Anges n°220

Tout commence un matin, alors que Clara tente désespérément de faire démarrer sa voiture pour se rendre au bureau, et qu’elle s’effondre, sans comprendre ce qui lui arrive. S’ensuit alors une convalescence dont personne ne voit le bout. Cette brèche qui s’est ouverte violemment dans sa vie semble incompréhensible. Pourquoi cette chargée de clientèle dans une société de crédit, qui habite un joli appartement et entretient une relation pleine de promesses avec un jeune homme, a-t-elle craqué ainsi ? À présent, ses journées s’écoulent dans un espace-temps très éloigné du reste du monde. « Elle se voit ingurgiter du sécable, du dispersible, du soluble, du buvable, du croquable, de l’avalable, quantité de molécules qui vont murmurer à son cerveau que tout va bien » Et, peu à peu, des souvenirs refont surface. Des week-ends passés à travailler. Des tensions avec son frère aîné. Des rêves brisés, alors qu’à l’aube de sa vie d’adulte, les problèmes de santé de son père l’ont poussée à renoncer à son projet de séjour à l’étranger. Tout cela surgit, se dévoile, se libère, au fil des rendez-vous avec la médecine du travail, des heures creuses et de la paperasse infinie. L’histoire de Clara était, jusque-là, celle d’un renoncement, d’un oubli de soi, d’une douleur étouffée. Maintenant, elle a tout perdu. « Salariée à terre et amoureuse délaissée, son monde a éclaté, c’est un univers vide qui lui tient lieu de vie. » C’est dans ce rien qu’elle va pouvoir se reconstruire. Gaëlle Josse nous dépeint avec justesse cet univers tâtonnant de retrouvailles avec soi-même – ce soi que l’on a trop longtemps relégué au placard, comprimé par les obligations sociales, les attentes professionnelles, les injonctions familiales, et qui se révèle si difficile à récupérer. Alors que nous suivons lentement Clara dans sa quête d’« un lieu où poser ce qui la transperce », le monde s’ouvre progressivement.

Camille Cloarec

Ce matin-là
Gaëlle Josse
Notabilia, 224 pages, 17

Le Matricule des Anges n°220 , février 2021.
LMDA PDF n°220
4.00 €