La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue L' Amour N°1

novembre 2021 | Le Matricule des Anges n°228 | par Gilles Magniont

Large format, beau papier, voilà L’Amour, censément revue semestrielle « artistique et littéraire  » dirigée par Frédéric Pajak – assez saillant ici, du dessin de couverture au texte d’une BD en passant par l’éditorial et un long, très libre et très beau texte, « L’eau qui dort », qui suit les méandres de la révolte, ici La Boétie, là « les douloureux ronds-points ». Les aficionados des Cahiers dessinés retrouveront aussi dans ces pages leur petit peuple d’artistes, auteurs, critiques (Topor, Chaval, Bosc, Sempé, Nizon, Delfeil de Ton…) : déjà vu ? Non, car Pajak (qui s’échina autrefois à faire vivre un autre collectif, L’Imbécile) parvient toujours à réaliser des journaux « qui ne ressemblent pas à des journaux, qui ont des airs d’expérimentations, de préférence éphémères ».
Essayons d’approcher cette singularité : le réalisme des dessins de Joël Person peut voisiner la drôlerie des strips de Mix & Remix ; le genre satirique semble caractériser certaines pages, quand d’autres seraient tombées d’une histoire de l’art, ou bien d’un journal intime, ou encore d’une forme sans nom. « Ceci n’est pas un article linéaire ni une étude argumentée, mais un voyage de visions issues de l’Histoire et de l’actualité », annonce Jean-Noël Orengo en ouverture de son violent « Negro white trash » : ce voyage qui nous mène du XIXe siècle où vécut John Brown – chrétien blanc antiesclavagiste – jusqu’à notre présent progressiste prompt « à désunir les Noirs pauvres des pauvres white trash » est un bon exemple de ce que réussit la revue, dans l’inattendu du sujet, la liberté du traitement, l’échappée de l’idéologie.

G. M.

L’Amour N°1
Les Cahiers dessinés, 148 pages, 15 e

Le Matricule des Anges n°228 , novembre 2021.
LMDA papier n°228
6,50 
LMDA PDF n°228
4,00