La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Christian Garcin

Christian Garcin
Christian Garcin
Christian Garcin

A propos

Bibliographie Vidas, biographies brèves, Gallimard (« L’Un et l’autre »), 1993 * L’Encre et la couleur, biographies brèves, Gallimard (« L’Un et l’autre »), 1997 * Vies volées, biographies brèves, Climats, 1999 * Rien, nouvelles, Champ Vallon, 2000 * Les Cigarettes, poèmes, L’Escampette, 2000 * Une odeur de jasmin et de sexe mêlés, nouvelles, Flohic, 2000 * Le Vol du pigeon voyageur, roman, Gallimard, 2000 ; Folio, 2002 * Une théorie d’écrivains, récits, Théodore Balmoral, 2001 * Itinéraire chinois, récits, L’Escampette, 2001 * Sortilège, roman, Champ Vallon, 2002 * Du bruit dans les...
février 2005
Le Matricule des Anges n°60

Disparaître dans mes livres

En écrivant par nécessité de se débarrasser, Christian Garcin construit toute une œuvre souterraine où les livres communiquent entre eux pour permettre l’écoute d’un monde enfoui, profond et à jamais présent. L’exercice de l’interview semble une torture pour Christian Garcin. Il s’agit d’être exactement dans le présent, répondre aussitôt aux questions posées. Cela donne le vertige à celui dont les personnages ne parviennent pas à habiter l’instant présent. L’écrivain cherche ses mots, les murmure, s’arrête sur une syllabe, revient en arrière, voudrait qu’on ne retienne pas ce qui vient...
février 2005
Le Matricule des Anges n°60

Dans le dédale des écritures

Les bibliothèques de notre hôte s’égrènent au gré des trois niveaux de l’appartement. Les « amis » sont au salon, en rangs serrés. Éric Faye, Jean-Luc Sarré, Gilles Ortlieb, Pierre Autin-Grenier, J.-B. Pontalis, Antoine Volodine occupent plusieurs rayons, alignés ou couchés sous les couvertures de Gallimard, du Seuil, de Minuit qui dominent ici l’armée des éditeurs. Parmi eux, Jude Stéfan...
février 2005
Le Matricule des Anges n°60

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Entrer dans des maisons inconnues
de Christian Garcin
2015
Lmda N°167 Lorsqu’il ne voyage pas en terres sibérienne ou argentine, Christian Garcin rend visite aux écrivains qu’il aime. Subrepticement et incognito. Dans un recueil qu’il avait nommé d’abord Une théorie d’écrivains (Théodore Balmoral, 2001), et qu’il renouvelle aujourd’hui en y greffant un chapitre consacré aux mouettes de W. C. Williams, il a réuni les impressions que lui ont laissées ces visites....
Reportages subreptices
octobre 2015
La Piste mongole
de Christian Garcin
2009
Lmda N°101 La narration du nouveau roman de Christian Garcin se déploie comme un labyrinthe à trois dimensions. Polyphonique, elle accompagne la quête de Rosario Traunberg à travers l’immense territoire mongol. L’homme est parti à la recherche d’Eugenio Tramonti, le héros du Vol du pigeon voyageur et de La Jubilation des hasards, précédents romans de l’auteur. Ce trajet, horizontal, se double donc de...
Rêver peut-être
mars 2009
J’ai grandi
de Christian Garcin
2005
Lmda N°70 Pour dresser son autobiographie de l’enfance, Christian Garcin a inventé une forme étrange. J’ai grandi fait penser à un puits dans quoi l’écriture plonge pour en ramener des pans de la mémoire. Écrit sur le mode du Je me souviens de Perec, le livre collectionne d’abord les souvenirs des maisons habitées jadis. Il tire un fil, en accroche d’autres, s’engouffre dans toutes les ramifications de...
En mémoire vive
février 2006
Le Vol du pigeon voyageur
de Christian Garcin
Lmda N°33 Dans un roman qui sait suspendre son vol, Christian Garcin met en scène un personnage qui vit en dehors de lui-même. Pour se trouver. C’est en lisant Zhang Banqio, écrivain chinois du XVIIIe siècle, que le héros du premier roman de Christian Garcin prend conscience de la vanité d’écrire. Il y a tant de livres et tant d’auteurs que la disparition d’un ne se remarque même pas. Eugenio décide donc de stopper son embryonnaire carrière d’écrivain. Et tant qu’à faire, il décide aussi de ne plus voyager, puisqu’on « ne...
Apologie de la porosité
janvier 2001
Vies volées
de Christian Garcin
1999
Lmda N°28 Avec ces fragments arrachés à l’oubli, Christian Garcin esquisse seize vies en quelques détails d’une juste limpidité. Pour de singulières fraternités. À une époque où la biographie s’impose comme un genre à la mode, écho d’une société du spectacle qui joue du voyeurisme télévisuel sans vergogne, les récits de Christian Garcin s’écrivent à contre courant. On se souvient du très émouvant Vidas(Gallimard 1993) où l’auteur déjà, s’attachait à suivre quelques vies, illustres ou non. C’est le même procédé qui est repris ici, autour de seize...
Ces vies en nous
octobre 1999
Vidas
de Christian Garcin
Lmda N°3 On s’émeut facilement à lire Christian Garcin. Sa plume, au service d’une admiration pour des artistes de tous lieux, de tous temps, esquisse des gestes d’une pureté de cristal auxquels s’accrochent toute une vie. Vidas, ce sont quelques mots sur un écrivain, un peintre, un musicien, (mais aussi sur Néron ou Marie-Madeleine) juste de quoi nous donner des regrets de n’en pas lire plus....
Les vies minuscules de Christian Garcin
janvier 1993