La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Éric Vuillard

A propos

Les leçons de l'histoire En liant entre eux quelques jalons de la montée du nazisme et du régime hitlérien, Éric Vuillard instruit le procès de ces barons d’industrie qui se sont compromis. Et ont survécu. Nous sommes le 20 février 1933 et voici « vingt-quatre pardessus noirs, marron ou cognac, vingt-quatre paires d’épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes trois-pièces » qui pénètrent dans le palais du Président de l’Assemblée, (« mais bientôt il n’y aura plus d’Assemblée ») pour apporter, en secret, leur soutien à Adolf Hitler. Ces vingt-quatre-là sont des barons de l’industrie allemande, les représentants de l’ordre immuable du capital qui vont, ensemble, apporter le financement nécessaire à la prise de pouvoir du futur dictateur. Pour beaucoup d’entre eux, leurs firmes...
mai 2017
Le Matricule des Anges n°183

L’homme errant

Né sous le signe de la révolte, Éric Vuillard publie aujourd’hui un livre sur la Révolution française. Une manière de rendre prégnant le rôle politique de la littérature. Il est rare de trouver dans une œuvre littéraire aussi peu d’éléments biographiques sur l’auteur qui l’a composée. Depuis Conquistadors, au moins, les livres d’Éric Vuillard peuvent tout au plus nous révéler de leur auteur de quoi sont faits ses colères et ses penchants. Dans les causes des premières on mettra pêle-mêle les puissants, une certaine bourgeoisie, le capitalisme, la morgue. Du...
septembre 2016
Le Matricule des Anges n°176

Nous nous vîmes deux cent mille

En rendant aux Parisiens de la rue la paternité de la Révolution, Éric Vuillard retrouve l’élan collectif qui a abattu un ancien régime. Et semble inviter l’Histoire à repasser les plats. Il s’appelle Athanase Gachod, il s’appelle Jean Jean, il s’appelle Tramont il a 20 ans. Vingt-trois ans et c’est Tissard, elle c’est Marie-Catherine et elle Marguerite, ils sont 200 000 et les voilà ce 14 juillet 1789 assiégeant la Bastille dont en 2016 il n’est plus grand monde pour savoir quelle forteresse c’était. Il y a la Bastille, il y a Paris et ce sont deux régimes qui vont...
septembre 2016
Le Matricule des Anges n°176

Ouvrage chroniqué

La Guerre des pauvres
de Éric Vuillard
2019
S’abreuvant aux révoltes paysannes des siècles passés, Éric Vuillard déterre les fondations d’une guerre dont les feux brûlent encore. En écho aux samedis jaunes. C’est une lecture envoûtante à laquelle nous convie le nouvel opus d’Éric Vuillard : on y entend sans faiblir rugir l’actualité sous le récit de révoltes anciennes. « Pourquoi le dieu des pauvres était-il si bizarrement du côté des riches, avec les riches, sans cesse ? » se demande Thomas Müntzer, le prédicateur à l’origine de la guerre des paysans au XVIe siècle, figure centrale de ce récit. Et avant lui, ce fut Wyclif, probable traducteur de la Bible en anglais et précurseur de la Réforme, qui voulait que les papes soient tirés au sort et qui « pour finir, eut sa plus terrible idée, et...
Thierry Guichard
février 2019
Le Matricule des Anges n°200