La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Eugène Savitzkaya

A propos

Le fou terrestre Né à Liège de parents immigrés, Eugène Savitzkaya n’a eu de cesse de rechercher dans sa vie comme dans son écriture les chemins de la liberté. Poète plus que romancier, il porte une observation minutieuse sur le monde, les animaux, les plantes, la désagrégation du vivant. En pure folie. La brasserie s’appelle Taverne Rétro et promet qu’on y sert une bière impeccable. Pour l’heure (matinale), c’est le seul bistrot proche de la rue d’Agimont à offrir une table au soleil. La Jupiler qu’on boit ici exhibe un col blanc qui ravit, une fois n’est pas coutume. Elle désaltère et promet. D’autant que ses cousines trappistes s’affichent à toutes les devantures des tavernes de Liège la Belge aux rues pavées. Depuis notre terrasse, on voit l’homme qu’on est venu rencontrer se promener dans ce quartier à la minorité turque, une main en poche. Il s’arrête à la devanture d’un...
octobre 2005
Le Matricule des Anges n°67

Le charcutier mythologue

Poussée à tous les vents, la prose de Savitzkaya se permet toutes les libertés y compris celle de rester incomprise. Pour inventer, sur le terreau de toutes les morts, l’art de faire surgir la vie. Rarement l’œuvre d’un écrivain aura présenté autant d’hétérogénéité que celle d’Eugène Savitzkaya. Poèmes surréalistes ou au couteau, romans sans intrigue ou chroniques variées, biographie d’une star du rock ou éloge de la vie domestique, la prose se fait poétique, le poème prosaïque, la métaphysique côtoie les défécations bucoliques, les lions regardent des enfants dans les forêts belges, on...
octobre 2005
Le Matricule des Anges n°67

Bibliographie

Aux Éditions de Minuit : * Mentir, 1977 * Un jeune homme trop gros, 1978 * La Traversée de l’Afrique, 1979 * La Disparition de maman, 1982 * Les Morts sentent bon, 1984 * Bufo bufo bufo, 1986 * Sang de chien, 1989 * La Folie originelle, (Théâtre)1991 * Marin mon cœur, 1992 * En vie, 1995 * Cochon farci, (Poèmes) 1996 * Célébration d’un mariage improbable et illimité, 2002 *...
octobre 2005
Le Matricule des Anges n°67

Ouvrages chroniqués

Marin mon coeur
de Eugène Savitzkaya
2010
Marin mon coeur de Eugène Savitzkaya
Marta Krol
octobre 2010
Le Matricule des Anges n°117
Article non disponible
Les Couleurs de boucherie
de Eugène Savitzkaya
2019
Derrière les scènes de guerrerie et la beauté convulsive des Couleurs de boucherie, c’est le retour à un insensé primitif qu’inventait la poésie d’Eugène Savitzkaya. Réédition d’un livre épuisé depuis longtemps. Impatiente, insoumise, défamiliarisante, la poésie d’Eugène Savitzkaya. Tribale, tout en éclats d’énergie pure, en spirale scripturale, elle consigne des impacts, pense avec le corps, délivre le refoulé, s’enfonce au plus nu du sensible portée par des logiques libidinales et par un irrépressible désir de découverte. « Ce livre est une exploration au cœur des reliquaires, dans les grottes et les fosses où furent inventées les images contant les origines, les désastres et les joies », écrit Savitzkaya dans l’avant-dire qu’il a rédigé pour cette réédition des Couleurs de boucherie,...
Richard Blin
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208
Cenotaphe
de Eugène Savitzkaya
Publication d’une suite de poèmes inédits d’Eugène Savitzkaya où la liberté arrogante s’offre un monde fabuleux et charnel. Le titre, Cénotaphe, sonne bizarrement. Ce tombeau vide, de qui se veut-il la dernière demeure ? Sur sa grande couverture bleu (format A4) la signature du poète et la précision « Poèmes inédits - 1973 » apportent une possible réponse. Ce cénotaphe-là pourrait être celui du poète lui-même, ou plutôt de celui qui écrivit ces textes en prose il y a plus de vingt-cinq ans. De Savitzkaya, l’Atelier de l’Agneau avait déjà publié Rue obscure (1976) ou Plaisirs solitaires (1979) écrits avec la complicité de Jacques Izoard. Le premier titre (Le Cœur de schiste) était cependant paru en 1974....
Thierry Guichard
janvier 1999
Le Matricule des Anges n°25
En vie
de Eugène Savitzkaya
1995
En Vie, le nouveau livre d’Eugène Savitzkaya, poète et romancier belge d’une quarantaine d’années, est trompeur. L’écrivain liégeois ne cherche pas en effet, dans ce huitième roman, à séduire son lecteur par quelques ornements ou quelques mystères, mais au contraire le soumet à un large balayage de ce qui se fait dans une maison et dans ses alentours. De la façon de ramasser la poussière à l’odeur du choux, de la cave aux miettes qui jonchent le sol. La maison est un espace commun, oui, connu, des personnes y vivent, et Savitzkaya nous en parle sur 124 pages. Rien d’extraordinaire, donc,...
Emmanuel Laugier
juin 1995
Le Matricule des Anges n°12