La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Hubert Lucot

A propos

Chercheur de lumière En une trentaine de livres, Hubert Lucot tisse une œuvre singulière, échappant à toute école, ayant refusé les avant-gardes des années 1970 pour se frayer sa propre voie et proposer sa lecture du monde. Le gouvernement n’ayant pas encore capitulé dans son désir de réformer le système des retraites, il a fallu braver les différents mouvements sociaux (échapper de justesse à une grève de la SNCF, puis aux perturbations de plusieurs lignes du métro parisien) pour retrouver la partie est du Marais (« très haut, très étroit »), sous la belle lumière d’un matin de juin. Dans son appartement qu’il n’a pas quitté depuis 1959, date à laquelle il s’y est installé avec son épouse, Hubert Lucot nous attend. Il a déjà profité de deux bonnes heures d’écriture pour consigner dans son Journal quelques...
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45

La planète Lucot

Présenté comme le « carnet poétique de l’année qui s’écoule entre l’été 2001 et l’été 2002 » (de juin à juin très exactement), Opérations « raconte la plus grande histoire de tous les temps : celle d’être ». Qu’est-ce qu’« être » pour Hubert Lucot ? Comme dans les livres précédents (Probablement et Frasques surtout), cela sous-entend de s’inscrire dans une histoire à la fois individuelle et...
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45

RADICALISATION, le Village-Miroir (inédit)

En moi des morceaux de damier (la charpente du lavoir Bonnethin, reflets d’eau « par en-dessous ») dès que je pénètre dans le parc interdit du château. Peut-être la bâtisse cachée est-elle un vaste hôtel du Faubourg Saint-Germain, transformé par mon goût de la fiction en la plus excitante annexe d’un grand ministère ou en un pavillon de chasse qui ébauchait le grand Institut des Statistiques,...
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Le Noir et le bleu, Paul Cézanne
de Hubert Lucot
2006
Lmda N°73 On ne trouvera dans ces pages ni une monographie ni un essai sur Cézanne, en cette année où l’on célèbre le centenaire de sa mort (1839-1906), mais un bouquet de réponses à la question : que fut Cézanne pour l’écrivain Hubert Lucot ? L’écrivain profite de l’occasion pour rendre hommage à celui qu’il tient pour son « maître » (le mot est lâché dès les premières lignes), et qu’il a découvert...
Devenir Cézanne
mai 2006
Opérateur le néant
de Hubert Lucot
2005
Lmda N°61 Le néant est l’opérateur dans le dernier roman d’Hubert Lucot, ce n’est pas rien ?. Qu’attendez-vous de votre lecteur, cher Hubert Lucot. À cette question que vous pose Didier Garcia dans le N° 45 du Matricule des anges, vous répondez ceci qui vous expose : « J’attends qu’il me révèle, puisque l’inconscient a une aussi grosse importance, qu’il me révèle des relations agréables ou désagréables que je n’ai pas faites, voilà ce que je pourrais attendre de mon lecteur. » Alors...
Lettre au néant
mars 2005
Frasques
de Hubert Lucot
Lmda N°38 Plus que jamais sur les traces de Marcel Proust, Hubert Lucot nous propose avec Frasques le livre qui, d’entre tous, fait la part la plus belle au passé et à la mémoire. Quand on évoque l’oeuvre d’Hubert Lucot, c’est généralement pour souligner ses caractéristiques formelles, pour vanter la phrase lucotienne comme on vante la phrase proustienne, c’est-à-dire pour ne pas dire ce qu’elle révèle et ce qu’elle nous apporte. L’écrivain lui-même a dû brouiller les pistes en formulant à travers des expériences originales comme celle du Grand Graphe ses démêlés avec...
Surcroît d’existence
mars 2002