La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Benoît Legemble

Message Envoyer un message

Benoît Legemble

Articles

Archiver l'absence Éminente figure des lettres brésiliennes, Guiomar de Grammont publie un magnifique et radical roman hybride sur le devoir de mémoire des années de dictature militaire. Fondatrice du prestigieux Forum des Lettres, l’équivalent lusophone de notre Salon du Livre de Paris, dont elle exporte le modèle jusqu’au Portugal, Guiomar de Grammont voit enfin paraître en France la première traduction d’une œuvre pourtant déjà abondante et remarquable. Philosophe de formation, spécialiste de Kierkegaard et issue des terres du Minas Gerais – vastes espaces marqués au fer rouge de l’histoire de l’esclavage – la romancière donne à voir, avec Les Ombres de l’Araguaia, le parcours d’une sœur à la recherche de la vérité sur son frère – victime des années de dictature...
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188

L' Affabulateur

de Jakob Wassermann

Fumées mystiques

Roman de l’inquisition et de la parole muselée, L’Affabulateur esquisse l’itinéraire tumultueux d’un adolescent persécuté par l’église pour ses dons de conteur. À l’origine de ce récit populaire, il y a un nom. Celui – relativement peu connu en France – de Jakob Wassermann (1873-1934). Figure de proue de la littérature germanophone de la république de Weimar et proche de Thomas Mann, il est le père d’une œuvre qui suscita les bons mots d’écrivains tels Hofmannsthal, Schniltzer ou encore Zweig et Henry Miller. Originellement appelé « L’Emeute pour...
octobre 2010
Le Matricule des Anges n°117

Désir de mort

de Joseph Sheridan Le Fanu

Épilogue

Sheridan Le Fanu (1814-1873) incarne ce que la littérature irlandaise a engendré de meilleur au cours des derniers siècles. Son œuvre est multiple. Elle sait se jouer des codes de la satire sociale, marquer le pas sur les conventions du fantastique, et investir les sphères les plus dérangeantes de la tradition gothique. Telle est la prouesse accomplie avec Désir de mort – ultime récit de...
octobre 2010
Le Matricule des Anges n°117

Derrière mon bureau

de Werner Kofler

Derrière mon bureau

Lire Werner Kofler nécessite de l’engagement. C’est une œuvre complexe. Rendons hommage à la ténacité de son traducteur, Bernard Banoun, à l’origine de cette découverte. Derrière mon bureau, premier volet d’un triptyque alpestre, vient confirmer l’excellente impression laissée par Automne, liberté deux ans plus tôt. On retrouve ici toute la verve et l’art de la satire de l’Autrichien. Au...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

Mes prix littéraires

de Thomas Bernhard

Mes contrevérités

Thomas Bernhard règle ses comptes avec l’industrie littéraire. Chroniques d’une agonie institutionnelle. On pourrait tout aussi bien parler ici d’un jeu de sept familles, où l’auteur se plaît à jouer le mauvais fils. Tel est le point de depart de Mes prix littéraires. Entrepris au début des années 1980, cet inédit resté inachevé parut de façon posthume. Il regroupe les impressions et anecdotes de Thomas Bernhard, organisées autour de neuf grandes distinctions reçues au cours de sa carrière...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115