La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Guillaume Contré

Message Envoyer un message

Guillaume Contré

Articles

Les Quatre Crimes de Ricardo Melogno, entretiens

de Carlos Busqued
Passage à l'acte Comment comprendre la pulsion meurtrière quand le tueur avec lequel on s’entretient est lui-même incapable de l’expliquer ? C’est ce mystère qu’aborde ce remarquable livre de l’Argentin Carlos Busqued. Que se passe-t-il dans la tête d’un tueur ? La question n’est pas nouvelle et peut-être faudra-t-il alors la reformuler plus précisément : que se passe-t-il dans la tête d’un tueur qui n’a pas de motifs apparents pour commettre son crime ? C’est sur cet abîme inquiétant, celui qui, dans une chute vertigineuse, conduit quelqu’un non seulement à s’emparer avec violence de la vie d’autrui mais surtout, à le faire sans raison apparente, presque en automate, qu’a décidé de se pencher l’écrivain argentin Carlos Busqued. Après avoir signé il y a une dizaine d’années un premier roman remarquable...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Les Pantoufles

de Luc-Michel Fouassier

Un pas de côté

Un homme décide de poursuivre sa vie en pantoufles et c’est tout son monde qui en est bouleversé. Une fable légère qui célèbre l’excentricité et la liberté. L’histoire est vieille comme le monde : un homme respectable, bien sous tous rapports et parfaitement intégré à la société, prend un jour une décision minime, anecdotique, mais qui change tout. Une décision qui, en vérité, tient de la rébellion discrète ; si subtile qu’elle pourrait passer inaperçu aux yeux trop pressés de ceux qui ne goûtent que les esclandres sonnants et trébuchants. ...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Histoire d’un soulèvement

de Laurence Boissier

Tectonique à côté de la plaque

Laurence Boissier propose une excursion drolatique et plus profonde qu’il n’y paraît dans les Alpes suisses. Les pentes sont raides, et en observant le monde depuis cette hauteur, on peut reconstruire l’histoire de la Terre. La montagne, ça vous gagne », dit-on. Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai pour la protagoniste de ce roman justement montagnard, dans lequel on parcourt (on gravit péniblement) le dénivelé non négligeable des Alpes suisses. Cette Histoire d’un soulèvement n’est pas un livre d’histoire ou un récit politique, il n’y est pas question de révolutions, mais d’un autre genre de soulèvement, plus...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

L' Audace

de Pascale Petit

La belle au bois parlant

Pascale Petit a écrit un curieux manuel pour princesses mélancoliques, une théorie des contes dont les fées ont volé la clé. Dans un casse-tête habituel, il n’existe rien d’autre que ce qui est énoncé dans la présentation dudit casse-tête. » Cette phrase sibylline pourrait servir de métaphore générale de ce livre étrange et inclassable. L’Audace n’est ni un roman, ni un texte poétique, ni un essai, ni un conte de fées. C’est tout cela à la fois, un casse-tête en forme de montage capricieux, élégant, ironique, qui,...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215

Les Agents

de Grégoire Courtois

Apocalypse now

dans un monde gouverné par des machines virtuelles, Grégoire Courtois imagine les conséquences de notre assujettissement au profit et à son culte. Contrairement aux apparences, Les Agents n’est pas un de ces cauchemars bureaucratiques à la manière de Kafka. Bien que le roman se déroule entièrement dans l’espace confiné de bureaux – chaque personnage enfermé dans son box –, c’est une sorte de dystopie qu’il nous raconte, celle d’un monde de traders lobotomisés qui passent leur vie à surveiller sur un écran d’incessantes colonnes de...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215