La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Guillaume Contré

Message Envoyer un message

Guillaume Contré

Articles

Le Soufi

de Marc Graciano
Le Soufi de Marc Graciano Marc Graciano écrit dans une langue qui semble surgi du fond d’un temps indéfinissable ; une langue médiévale, antique, archaïque plutôt qu’archaïsante, au sens où le lecteur porté par le rythme de l’unique phrase de 60 pages qui compose Le Soufi ne sent jamais chez l’auteur l’effort vain d’être allé chercher dans quelque dictionnaire poussiéreux des mots de derrière les fagots. Il y a au contraire une évidence de l’écriture chez lui qui nous ramène aux origines du récit. Où se déroule-t-il, ce récit, à quelle époque ? Impossible de le dire. Un désert oriental peut-être, en des temps...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217

La Mesure de la Joie en Centimetres

de Arno Calleja

Fuite mystique

Un garçon qui parle avec Dieu et une fuite d’eau qui s’empare d’un immeuble. Avec ces ingrédients, Arno Calleja construit un roman subtil, qui est d’abord un bel objet poétique. Si l’on peut dire de La Mesure de la joie en centimètres que c’est un roman, on peut aussi affirmer sans se tromper qu’il s’agit d’un poème ; un poème en prose, certes, mais la coupure du vers n’est pas le seul garant de la poésie, celle-ci peut aussi se révéler dans le cadre d’un récit tout à fait linéaire, presque un conte en l’occurrence, celui qui nous parle d’« un garçon mystique,...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217

De parcourir le monde et d’y rôder

de Grégory Le Floch

Les mots et la chose

Grégory Le Floch embarque son lecteur dans un roman d’aventures folles qui s’éparpille sans jamais se perdre en chemin. Tout va très vite dans la vie du personnage de ce roman, à partir du moment où, par hasard, dans un quartier quelconque de Paris, « une chose au sol a attiré son regard », qui ressemble « à une sorte de pièce de monnaie, molle et irrégulière, ou plutôt un petit organe de souris, comme un estomac ou une rate ». Cette chose indéfinie et indéfinissable – « un objet remarquable que je devais de...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217

Les Quatre Crimes de Ricardo Melogno, entretiens

de Carlos Busqued

Passage à l’acte

Comment comprendre la pulsion meurtrière quand le tueur avec lequel on s’entretient est lui-même incapable de l’expliquer ? C’est ce mystère qu’aborde ce remarquable livre de l’Argentin Carlos Busqued. Que se passe-t-il dans la tête d’un tueur ? La question n’est pas nouvelle et peut-être faudra-t-il alors la reformuler plus précisément : que se passe-t-il dans la tête d’un tueur qui n’a pas de motifs apparents pour commettre son crime ? C’est sur cet abîme inquiétant, celui qui, dans une chute vertigineuse, conduit quelqu’un non seulement à s’emparer avec violence de la vie d’autrui mais...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Les Pantoufles

de Luc-Michel Fouassier

Un pas de côté

Un homme décide de poursuivre sa vie en pantoufles et c’est tout son monde qui en est bouleversé. Une fable légère qui célèbre l’excentricité et la liberté. L’histoire est vieille comme le monde : un homme respectable, bien sous tous rapports et parfaitement intégré à la société, prend un jour une décision minime, anecdotique, mais qui change tout. Une décision qui, en vérité, tient de la rébellion discrète ; si subtile qu’elle pourrait passer inaperçu aux yeux trop pressés de ceux qui ne goûtent que les esclandres sonnants et trébuchants. ...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216