La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Guillaume Contré

Message Envoyer un message

Guillaume Contré

Articles

Vache tachetée et concombre fugitif

de Octave Mirbeau
Croquis explosifs Une sélection des récits et reportages plus ou moins fictifs d’Octave Mirbeau est l’opportunité de redécouvrir la finesse de son regard et de son humour qui frappe juste. Si, de son œuvre, l’on ne retient aujourd’hui qu’une poignée de romans (Le Journal d’une femme de chambre, Le Jardin des supplices…), Octave Mirbeau n’en fut pas moins un écrivain prolifique et tout-terrain sachant passer sans encombre du conte à la nouvelle, de la critique littéraire au pamphlet. Une habileté de plume qui n’a rien de surprenante, puisqu’il écrivait abondamment dans les journaux à une époque où, comme le rappelle Stéphane Babey, le préfacier de cette anthologie de récits humoristiques, c’était «  la presse qui dictait le rythme de la vie intellectuelle française ». ...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

La Mort vous va si bien !

de Robert Louis Stevenson

La mort en goguette

La réédition de ce roman de Stevenson, dans lequel un mort refuse avec insistance de l’être, rappelle que l’auteur de L’Île au trésor avait aussi le don du comique. Au fil de ses diverses éditions et traductions, The wrong box, roman peu connu de Stevenson – l’un des trois qu’il aura écrit en collaboration avec son beau-fils Lloyd Osbourne, lequel officiait davantage en fournisseur d’idées – aura été affublé depuis sa parution outre-Manche en 1889 de titres français toujours changeants : Un mort encombrant, Un mort en pleine forme ou encore Le Grand...
octobre 2019
Le Matricule des Anges n°207

Les Yeux de Sacha

de Karel Pecka

La réalité et son double

En une poignée de pages, le Tchèque Karel Pecka dresse un portrait touchant de deux êtres pris dans les rouages de l’absurdité étatique. On liquidait l’opération de pom-page » : deux types sont employés à pomper l’eau des marais dans un coin glacial de la Bohême, sur les rives de la Kamenice. Le thermomètre tourne autour du zéro, on patauge dans la boue et la neige, il faut aller relever régulièrement les niveaux des différentes pompes et supporter ce pénible train-train sans trop faire d’histoires. Tant bien que mal, Macek et...
octobre 2019
Le Matricule des Anges n°207

Un titre simple

de Arno Calleja

Une simplicité sans fin

Dans une langue brute en équilibre délicat, la poésie d’Arno Calleja offre un curieux traité des sensations et redonne au lyrisme sa matérialité. Cacher, si l’on peut dire, un recueil de poésie derrière un titre aussi simple qu’Un titre simple ne saurait être une opération aussi simple qu’elle en a – justement – l’air. Ce titre en forme de pied de nez ou de pas de côté, comme s’il occupait l’espace d’un titre en devenir constant plutôt que titre à venir (puisque déjà présent dans son absence suggestive), semble vouloir nous dire...
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206

Une fois (et peut-être une autre)

de Kostis Maloùtas

Un livre peut en cacher un autre

Ce premier roman grec explore avec humour les apories de l’édition lorsqu’un événement imprévu met à nu la vacuité même de ses techniques de battage médiatique. La prétention à l’originalité est certainement une des illusions les plus tenaces du littérateur. Impossible objectif qui, avec le passage du temps, les avancées, reculs, sur-places et contradictions des esthétiques, avec l’augmentation sans fin du nombre de livres encombrant les étagères, se fait de plus en plus fuyant. Écrire c’est, dans une large mesure, écrire ce qui l’a déjà été. Tel est...
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206