La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pierre Hild

Articles

Straram, de l'autre rive Si Guy Debord lui rend un hommage dans ses Mémoires, Patrick Straram (1934-1988) est longtemps resté un oublié des temps fondateurs du situationnisme. Ces derniers mois Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné avaient exhumé deux de ses textes. Les Bouteilles se couchent (Allia), recomposait sur un tempo jazzy, les chorus clandestins de la bande de chez Moineau, au temps du lettrisme. La Veuve blanche et noire un peu détournée (Sens & Tonka), détournait un roman de Gómez de la Serna pour relater une passion amoureuse autobiographique. En 54, Straram a rompu avec l’Internationale lettriste...
janvier 2007
Le Matricule des Anges n°79

Allen Ginsberg

Le chant de l'Amérique
de Michel Bulteau

Retrouver Ginsberg

Depuis la fin des années 60, Michel Bulteau poursuit une œuvre composite, celle d’un écrivain qui fut aussi cinéaste et musicien. Poète*, il est aussi un remarquable chroniqueur. Dans cette veine, Flowers (1989) ou A New York au milieu des spectres (2000) illustrent concrètement ce jugement d’Allen Ginsberg : « Ce qui est intéressant, c’est ton œil d’Européen. Aucun américain n’aurait jamais...
octobre 2006
Le Matricule des Anges n°77

Un certain retour à l’extrême sauvagerie

de Jacques Ferry

L' Étoile la plus proche

de Jacques Ferry

Les Écrits mystiques de Vicence

de Jacques Ferry

Des étoiles et des sauvages

Jacques Ferry, originaire de Vicence dans le nord-est de l’Italie, est né en 1950 à Montbéliard. Depuis, il vit en Franche-Comté, dans ce pays de Trêlles, pays réel/imaginaire que Matthieu Messagier décrit dans son livre Orant. De sa vie, on connaît peu de chose. Il fut de l’aventure du Manifeste électrique, en 1971, côtoyant déjà Messagier ou Michel Bulteau. Il participa à la fondation des...
octobre 2006
Le Matricule des Anges n°77

Trans

de Pavel Hak

Frontières inhumaines

En Asie, Wu Tse survit entre les cadavres de ses « frères » d’infortune et la morgue des entrepreneurs. Un monde où le cauchemar d’une nuit n’est que la séquence d’une bande continue que chaque jour déroule : immeubles à démolir, mort à tous les étages, exploitation des corps… En réchapper, c’est fuir, partir vers l’occident. D’un cargo où l’on frôle la noyade à un rivage africain battu par...
octobre 2006
Le Matricule des Anges n°77

Le Patrimoine de l’humanité

de Nicolas Beaujon

En bref

Moi quand j’étais petit, je buvais les flaques d’eau pour épater les copains. « Il n’épate plus grand-monde, l’ex-livreur de quenelles, même la galerie. Le cul sur sa chaise » design « , il attend. Prend racine. Compte les heures. Tourne en rond. Il est gardien de contact. Promotion Cachan 1987. Avant, on disait gardien de musée. On a anobli le métier pour endiguer la crise de...
septembre 2006
Le Matricule des Anges n°76

Courrier du lecteur – chronique

Pistes et plateaux Maxime Schmitt a plusieurs vies. Il fut guitariste de Vince Taylor, producteur des débuts de Taxi Girl, ami et occasionnellement parolier de Kraftwerk. On le sait depuis leur « Tour de France » du début des années 80, les Kaftwerk aiment le vélo, le pratiquent, pensent que c’est le meilleur exemple d’entente entre l’homme et la machine. On ne le savait pas, Maxime Schmitt voue une passion à la petite reine depuis les années 60 : Vélo volé en est la traduction littéraire. Maxime Schmitt est l’auteur de deux livres publiés au Castor astral, Face B et Cinéma perdu. Après la musique, le...
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75