La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pierre Hild

Articles

Straram, de l'autre rive Si Guy Debord lui rend un hommage dans ses Mémoires, Patrick Straram (1934-1988) est longtemps resté un oublié des temps fondateurs du situationnisme. Ces derniers mois Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné avaient exhumé deux de ses textes. Les Bouteilles se couchent (Allia), recomposait sur un tempo jazzy, les chorus clandestins de la bande de chez Moineau, au temps du lettrisme. La Veuve blanche et noire un peu détournée (Sens & Tonka), détournait un roman de Gómez de la Serna pour relater une passion amoureuse autobiographique. En 54, Straram a rompu avec l’Internationale lettriste...
janvier 2007
Le Matricule des Anges n°79

Mission impossible N°1

Semestrielle

Croiser les possibles

Ceux qui connurent Mission impossible, revue lancée en 2001 par le poète Christophe Fiat, sous sa forme initiale seront surpris. Voici un format album, 280 pages, qui évoque davantage le catalogue de mode que le livre. Loin de « l’esthétique cheap » de certaines revues de la mouvance expérimentale, ce bel ouvrage entend jouer la carte de la qualité éditoriale, jusqu’à son façonnage, pour ne...
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73

Le poète et le mécano

Avec « Caisse à outils », Jean-Michel Espitallier propose quelques clefs et pistes de lecture pour les curieux de poésie contemporaine. Un essai simple, pratique, qui vient combler un manque. Jean-Michel Espitallier est poète. Son nouveau livre Tractatus Logo Mecanicus paraît prochainement chez Al Dante. Parallèlement à son travail de création, il avait fait paraître chez Pocket, en 2000, Pièces détachées « Une anthologie de la poésie française d’aujourd’hui ». « Une » anthologie, subjective, faisant la part belle aux poètes que la revue Java qu’il co-dirigea aimait à présenter....
avril 2006
Le Matricule des Anges n°72

Bill Evans live

de Bruno Krebs

Bill Evans, l’air de rien

Il chante le désenchantement ». En 1980, Bill Evans donne ses derniers concerts au Keystone Korner, San Francisco. Vingt-cinq ans plus tard, partant de ces dernières apparitions publiques, Bruno Krebs évoque la figure toujours vivante, « live », du pianiste de jazz. Cent quarante-cinq petits textes, un ensemble de notes, un archipel tentant de rejoindre l’île à jamais solitaire de Bill Evans....
mars 2006
Le Matricule des Anges n°71

Habiter le réel

Comment participer au monde, lui-même en danger ? Le troisième livre d’Emmanuelle Pireyre s’affranchit des genres littéraires, en mêlant des données statistiques réelles ou fictives, et des aperçus sociologiques. Avec un humour mordant. Depuis la parution de Congélations et décongélations (Maurice Nadeau, 2000), Emmanuelle Pireyre poursuit une œuvre inclassable qui mêle poésie, prose, essai. Découpé en chapitres et séquences courtes, illustré de vignettes photographiques et schémas, son nouveau livre, Comment faire disparaître la terre ?, opère une sorte de radiographie du monde contemporain. Un monde sondé par une...
février 2006
Le Matricule des Anges n°70

Courrier du lecteur – chronique

Pistes et plateaux Maxime Schmitt a plusieurs vies. Il fut guitariste de Vince Taylor, producteur des débuts de Taxi Girl, ami et occasionnellement parolier de Kraftwerk. On le sait depuis leur « Tour de France » du début des années 80, les Kaftwerk aiment le vélo, le pratiquent, pensent que c’est le meilleur exemple d’entente entre l’homme et la machine. On ne le savait pas, Maxime Schmitt voue une passion à la petite reine depuis les années 60 : Vélo volé en est la traduction littéraire. Maxime Schmitt est l’auteur de deux livres publiés au Castor astral, Face B et Cinéma perdu. Après la musique, le...
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75