La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Richard Blin

Message Envoyer un message

Articles

Adoniada

de Adonis
Adonis, le dissident inspiré À 91 ans, ce grand effaceur de frontières nous donne son testament poétique sur fond d’ivresse lumineuse et de rébellion en actes. Innervés par un lyrisme exalté et par une langue où confluent l’eau et le feu, les vingt et un chants qui composent Adoniada  ! Épopée personnelle, autobiographie intellectuelle et poétique, ce livre, dont le titre est la contraction, en arabe, du « monde d’Adonis », est un tissage de visions, de mythes et d’invocations qui retracent l’aventure d’un enfant de paysans syriens devenu un grand poète arabe. Adonis, de son vrai nom Ali Ahmad Saïd Esber, a vu le jour le 1er janvier 1930, dans un village de Syrie. Initié très tôt à la langue arabe et à la poésie par son père, il connaîtra...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225

Cavalier noir

de Philippe Bordas

Prose de feu

Avec un livre qui donne le goût des libérations lumineuses, élève l’assoiffement existentiel à la hauteur d’un enlèvement au ciel, Philippe Bordas cherche à réenchanter la langue. Il est des livres que l’écriture, le ton distinguent immédiatement. Un pari quasi désespéré les porte autant que la jubilation qui va avec le sentiment d’un inconnu à affronter. C’est exactement le cas pour Cavalier noir, un livre de Philippe Bordas, auteur entre autres de Chant furieux ou Cœur-volant (Gallimard, 2014, 2016). C’est l’histoire d’un homme, le narrateur, qui, chargé de son vélo...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222

Toutes les bêtes sont mortelles

de Claude Louis-Combet

Toutes les bêtes sont mortelles de Claude Louis-Combet

C’est un singulier trafic d’âmes et de mots, d’aveux et de désirs que nous invite à partager Claude Louis-Combet au fil des dix textes qu’il a réunis dans Toutes les bêtes sont mortelles. À l’exception du premier, Le bœuf et la grenouille – qui poursuit la fable de La Fontaine en racontant ce qui advint après que la grenouille a éclaté – tous les autres textes se nouent, sur fond de jeu...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222

Retours d’échos

de Daniel Payot

Le surgissement du nommable

Comment écrire à propos de l’art ? Garder intacte la différence et l’équivoque de l’œuvre ? Un essai de Daniel Payot esquisse des voies d’approche. Quand on sait l’incroyable ver- biage qui fleurit et prolifère à propos d’œuvres d’art, on ne peut que souscrire à la démarche de Daniel Payot dans Retours d’échos, un essai où il s’attache à dire comment ne pas écrire sur l’art et les artistes. Une évidence d’abord : l’inadéquation naturelle entre la « langue privée de mots » des arts plastiques et l’ordre du discours, qui en nommant les...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222

Et puis prendre l’air

de Étienne Faure

Appels d’air

Dans de malicieux poèmes en prose, Étienne Faure va – à pied, en train, en avion – à la rencontre du monde qui s’ouvre à lui. Vivifiant et habité. Cadrés comme des fenêtres « sans rien autour », les poèmes en prose d’Étienne Faure dans Et puis prendre l’air, son septième recueil. En dix sections et près de deux cents poèmes, son livre est une invite à le suivre dans ses escapades citadines et rustiques, car il s’agit de prendre l’air « des villes et des champs ». De ce qu’il voit, entend, observe ou ressent, il rend compte en témoin qui...
mars 2021
Le Matricule des Anges n°221