La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE La révolution
Chronique La Révolution

Les articles

À ceux qui pointent ! Claude Faraldo. La fin des haricots. On les équeute. On les plonge dans l’eau municipale bouillante salée. On les observe en rangs serrés verticaux dans un bocal fermé. Et voilà. J’ai fait ma petite révolution. C’était pourtant pas bien compliqué : il suffisait d’y penser (é, rime pauvre). En tant que femme (seins), j’ai la capacité décuplée de vous parler de corps (mon), de détails de corps (mon), de détails de toute chose référente à la vie (bio) dans une écriture spécifique. Première révolution. - À ceux qui pointent ! (champagne) En tant qu’issue de classe modeste ayant traversé les Glorieuses...
septembre 2004
Le Matricule des Anges n°56

Jusqu’au dernier grand soir

Dans les internats où j’étais on a fait pas mal de révolutions. Moi en général, comme j’étais boursier j’étais plutôt contre, surtout au début. Ma mère touchait un peu d’argent pour que je sois élevé chez les saints-pères. Puis, d’accord, mais quand même ! Il y a des circonstances où on ne peut pas ne pas monter au créneau. C’était hier, avant. Nos révolutions déjà préhistoriques, j’y...
juillet 2004
Le Matricule des Anges n°55

La lumière dans les arbres

À toutes celles, tous ceux qui savent que rien n’est jamais irréversible. Car l’histoire n’est la propriété de personne. Depuis des mois, dès le soleil sur le jardin, je regarde s’écouler le temps. Il y a un carnet sur la table, quelques objets, des jouets d’enfants, un livre aux reins brisés, aux pages essuyées par les pluies, la main du vent qui efface nos rêveries, plaisante sur nos songes diffus. Le ciel est d’un tel éclat que sa lumière touche la terre et c’est sur cette très mince frontière que la main...
juin 2004
Le Matricule des Anges n°54

Non Sire,

On fit courir le bruit qui très vite se mit à courir tout seul et très vite que Barnave et Mirabeau furent, à compter de 1789, les amants de la reine. C’était faire d’une pierre deux coups : on discréditait deux orateurs qui ne s’en laissaient pas conter, et on attisait la haine à l’égard de Marie-Antoinette qui après avoir été frivole se montrait désormais, dans la tourmente, un peu plus...
mai 2004
Le Matricule des Anges n°53

Revanche

Jean ne sait pas comment les choses se passent par delà le Kilimandjaro, mais il sait que chez lui ça va de travers. Chaque jour qui passe nourrit un peu plus sa colère, tant il en a assez d’être pris pour une ombre, un crétin, un parasite, un bon à rien. Parfois, lorsque son désespoir est grand et que la solitude l’opprime, il s’imagine hurler de son balcon : « Bon sang ! Sachez-le tous, je...
avril 2004
Le Matricule des Anges n°52

Auteurs liés