La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire César Capéran

octobre 1993 | Le Matricule des Anges n°5

César Capéran

Louis Codet a publié deux livres lorsqu’il meurt le 27 décembre 1914 au Havre à la suite d’une blessure de guerre. A 38 ans, il laissait de nombreux textes inédits, dont une nouvelle, César Capéran, que Gaston Gallimard s’empressa de publier en 1918.
César Capéran, c’est l’histoire légère et attachante d’un Gascon qui abandonne son Pibrac natal pour monter à Paris. Cet homme, sorte de « Curiace de l’Odéon », malgré de grands desseins littéraires (« Je ferai le vin de l’esprit quand je serai dans mon automne ») a un doux principe de vie : ne rien faire. Devenu attaché au ministère des Colonies, il n’en fait pas plus.
Il finira sa carrière comme conservateur d’un petit musée entre Auch et Toulouse, constitué pour seul fonds… de quatre soupières et d’une vue sur les Pyrénées.
Cet opus, à la gloire d’un savoir vivre qui semble périmé, donne l’effet d’une douce mélopée, une vraie cure contre le stress.

Canevas éditeur
112 pages, 88 FF

César Capéran
Le Matricule des Anges n°5 , octobre 1993.