La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Premiers romans Une étoile filante

octobre 1994 | Le Matricule des Anges n°9 | par Isabelle Dupré

Il fait déjà nuit quand la sonnette retentit. J’imagine un instant la silhouette qui m’attend, puis je me lève. J’entrouve la porte. La petite fille tient une valise à la main, elle lève vers moi un regard effrayé. » Amé est une veuve âgée, solitaire mais sereine. Louise, son ancienne locataire, une danseuse qui part en tournée, lui confie sa fille Malou pour les vacances. La vieille dame et la petite fille sont aussi réticentes l’une que l’autre à cet arrangement. « En fait je crois qu’au fond j’ai très peur, confie Amé. Peur peut-être de ce qui pourrait arriver si cette sorte de rempart que ma solitude a construit contre la douleur se mettait à bouger un peu ». C’est à partir de ce thème très ténu que Brigitte Le Treut montre, sur le mode mineur qui convient à son écriture limpide, comment l’amitié naît entre les deux solitudes. Amé et Malou écrivent de petits poèmes l’une pour l’autre, des haïkus qui parfois se répondent : « Dans le soleil couchant/La robe rouge/De la petite fille « , » Amé/A la tête blanche/Comme la lune ». Ensemble, elles font de l’auto-stop en suivant une étoile, rencontrent d’étonnants personnages. Amé reprend pour croquer Malou les crayons qu’elle avait abandonnés et pose sur l’enfant, avec délicatesse et respect, le regard du peintre et de l’adulte compréhensive. De son côté, Malou ouvre progressivement les portes du cœur d’Amé. Un jour la vieille femme que plus rien ne touchait appelle Malou « ma chérie », et c’est ainsi que la petite fille devient la lumière du soir de la vie d’Amé.
Le roman que Brigitte Le Treut nous donne là, à la première personne et au présent, est un texte magnifique dans sa simplicité et bouleversant d’émotion. On le lit comme on écoute une confidence. La grâce y est dans chaque mot. Découvrez-le sans attendre. Vous sortirez de cette lecture éblouis et heureux.

Lumière du soir
Brigitte Le Treut

Viviane Hamy
125 pages, 75 FF

Une étoile filante Par Isabelle Dupré
Le Matricule des Anges n°9 , octobre 1994.
LMDA papier n°9
6.50 €