La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Fénelon politique

mars 1995 | Le Matricule des Anges n°11 | par Christian Molinier

Lettre à Louis XIV

Vers 1692 ou 1693 Louis XIV reçut une lettre anonyme dont l’auteur, semble-t-il, n’était autre que Fénelon, proche de Madame de Maintenon, protégé de Bossuet et précepteur depuis 1689 du duc de Bourgogne, le petit-fils du roi. Connu pour sa modération, pour son esprit conciliant et doux, l’auteur des Aventures de Télémaque y allait cette fois avec une rude franchise pour présenter au souverain des vérités nécessaires à son salut, à commencer par celle-ci : « vous avez passé votre vie entière hors du chemin de la vérité et de la justice… » On ne sait pas si Louis XIV tira profit de cette révélation un peu trop directe mais ce n’était qu’un préambule. La suite soumet la politique royale à une sévère analyse critique : politique de prestige et de force brutale, de fausse grandeur, pouvoir despotique confié à des ministres inhumains et cupides, ruine du pays, hostilité de nos voisins ligués contre nous en raison de nos menées belliqueuses.
Cette lettre, admirable d’élégance et d’équilibre, illustre, pour notre édification également, l’opposition de deux conceptions de l’action politique, et peut-être même de deux conceptions de la vie personnelle : celle qui la comprend comme l’usage de la ruse et de la force pour accroître son prestige et sa puissance ( « Le premier devoir d’un prince est de dépouiller autrui », écrivait Machiavel ) et celle qui considère que la grandeur, la sécurité et la prospérité ne peuvent naître que de la justice. Mais ce qui fait sa principale séduction c’est l’esprit qui l’a inspirée, celui d’un homme conduit par une exigence intellectuelle et morale dont les temps de démocratie fangeuse ont presque perdu la notion.
Ajoutons que la lettre est précédée d’une excellente introduction et que l’ensemble forme un livre de grande qualité dans son contenu comme dans sa présentation.

Lettre à Louis XIV
Fénelon

Introduction et notes de
François-Xavier Cuche
Editions Séquences
BP 114 44 402 Rezé cedex
59 pages, 54 FF

Fénelon politique Par Christian Molinier
Le Matricule des Anges n°11 , mars 1995.
LMDA papier n°11
6.50 €