La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie La Roche

septembre 1995 | Le Matricule des Anges n°13 | par Maïa Bouteillet

La Roche (suivi de) Triptyque

Qualité presque « nationale » d’un auteur à mêler sans cliché sa nature et la nature de son pays dans un tel « jeu » littéraire, Andres Sanchez Robayna, né en 1952, y parvient en nous offrant un recueil d’essence musical intitulé La Roche, suivi de Triptyque, rédigé dans le même esprit. C’est bien l’Espagne, ses couleurs, sa chaleur qui irisent ces poèmes où l’on sent bien la fréquentation de l’artiste avec la musique contemporaine, celle de Webern notamment. L’expérience poétique s’exprime dans ce recueil solaire par des regards incessants, des mouvements presque dansants du monde à l’écrivain, et inversement, un lien de plus en plus nourrissant rythmé par une écriture vive, parfois tranchante, mais qui fait toujours la part belle à la sensation et à l’émerveillement : « entre les/roches/vont/les barques/un/dieu/sommeille/dans la/roche/la/lu/mière sur/la barque. »

Editions Comp’act
traduit de l’espagnol
par Jacques Ancet
105 pages, 110 FF

La Roche Par Maïa Bouteillet
Le Matricule des Anges n°13 , septembre 1995.