La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français L’Envers de la vie

juin 1996 | Le Matricule des Anges n°16

L' Envers de la vie : notes du mont Athos

Prenez un gant, retournez-le et observez sa doublure, coutures, fils tirés et autres marques. Les moines vivent le retournement, l’envers de la vie, dans le détachement, la prière, le don de soi total. Jean-Louis Poitevin, auteur d’essais sur Julien Gracq ou Robert Musil est allé confronter son scepticisme, sa force de vie à la ferveur de ces moines vivant sur le Mont Athos et les îles environnantes. Il en ramène des notes qu’il a puisées très loin au fond de lui-même, d’une finesse, d’un détachement extrêmement humbles et singuliers, qui nous aident à comprendre le refus du corps, le grand chavirement dans la prière et qui n’empêchent pas le grand soleil du rire de carillonner lorsque au milieu d’un ossuaire, l’auteur déclare : « En de tels endroits, il semble bien impossible de s’abandonner à une méditation sur la mort. C’est plutôt un rire à peine retenu qui éclate ou un sourire plus amusé qu’inquiet qui rassemble les lèvres. Cela l’avenir ! Non, pas l’avenir, simplement ce qui adviendra après que le corps sera froid. » L’Envers de la vie, un de ces petits livres intelligents, lucides et fervents qui n’ont pour seule ambition que de nous aider à vivre parce qu’ils nous aident à mourir, dans le tumulte du monde.

Éditions Joseph K
88 pages, 65 FF

L’Envers de la vie
Le Matricule des Anges n°16 , juin 1996.