La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Cette fugitive éternité

septembre 1996 | Le Matricule des Anges n°17 | par Marc Blanchet

Cette fugitive éternité

Cette Fugitive Éternité
de Jean-François Xuereb

Auteur de plusieurs ouvrages parus aux éditions Rougerie, Jean-François Xuereb offre avec Cette Fugitive Éternité une inspiration variée, mêlant l’humour à la gravité, la joie au doute, dans une écriture quelque peu frénétique, qui gâche souvent le rythme d’un poème au profit d’une banalisation des impressions et des sentiments. Des poèmes touchants émergent de l’ensemble, comme des moments de justesse, hors de toute complaisance. Ainsi Métamorphoses qui, dans une langue simple, sert bien la vérité observée : « À travers accidents/ passions et maladies/ illusions du savoir/ séismes et tempêtes/ celui que j’ai cru être/ est-il encore en vie ?// Un soleil malade/ force la fenêtre/ il pose sa main de fièvre/ sur un visage de barricade/ derrière l’enclos de paupières/ et soudain le monde/ se retire// Liberté imprenable/ Il n’est pas de cage/ dont l’esprit ne s’évade/ ce qui est écrit/ cesse de lui appartenir/ il s’exalte déjà/ d’autres vagabondages. » Dommage que le recueil ne témoigne pas toujours d’une telle inspiration. Xuereb cède à la tentation d’une écriture pleine de sous-entendus mais dont la générosité n’est qu’apparente.
M. Bl.
Rougerie
94 pages, 72 FF

Cette fugitive éternité Par Marc Blanchet
Le Matricule des Anges n°17 , septembre 1996.
LMDA PDF n°17
4.00 €