La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Réécriture d’outre-tombe

juillet 1997 | Le Matricule des Anges n°20 | par Christophe David

Mort au premier tour

L ’inspecteur Cadin, héros de plusieurs romans de Daeninckx (Mort au premier tour, son premier roman en 1977 ainsi queMeurtres pour mémoire ou encore Le Géant inachevé) est mort fin 1989 dans Le Facteur fatal. Policier de gauche, sans cesse muté, Cadin, confronté au double langage des politiques sur la liquidation de la sidérurgie lorraine, à l’expulsion des immigrés maliens est chassé de la police en 1985. Devenu privé, il sombre dans la clochardisation et finit par se tirer une balle dans la tête.
Ce n’est pourtant pas, à proprement parler, Daeninckx qui reprend la plume vingt ans après pour réécrire son premier roman, c’est Cadin lui-même qui (avant fin 89, donc) a des scrupules d’écrivain : « L’inspecteur Cadin relut à haute voix les trois premières phrases du journal qu’il s’était promis de tenir et découragé par la platitude de son style, laissa retomber le stylobille sur la table en formica ». Daeninckx a-t-il seulement projeté ses propres scrupules d’écrivain sur son personnage pour réécrire un premier roman qui le laissait insatisfait ? A-t-il eu envie de retrouver le personnage attachant de Cadin qu’il avait suicidé dans Le Facteur fatal en 1990 ? Cette réécriture d’outre-tombe n’est-elle pas aussi pour lui, qui écrivait en exergue du Der des ders qu’ « en oubliant le passé, on se condamne à le revivre » quelque chose comme un acte de mémoire ? Dans Mort au premier tour, Cadin enquêtait sur l’assassinat d’un militant écologiste retrouvé sur le chantier d’une centrale nucléaire le lendemain même des législatives de 1977. A la fin du roman, après l’inculpation d’un notable, il était muté « en récompense de ses bons services ». La réécriture de ce premier roman ne serait-elle pas aussi une façon, pour Daeninckx, de montrer que l’histoire politique française se répète et que les rapports actuels entre les politiques, la police et la justice ne sont pas très différents de ce qu’ils étaient en 1977 ?

Mort au premier tourDidier Daeninckx
Denoël218 pages, 89 FF

Réécriture d’outre-tombe Par Christophe David
Le Matricule des Anges n°20 , juillet 1997.
LMDA PDF n°20
4.00 €