La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Lessing le sage

janvier 1998 | Le Matricule des Anges n°22 | par Maïa Bouteillet

Grand rénovateur du théâtre allemand, Gotthold Ephraïm Lessing (1729-1781) fut avant tout un homme des Lumières, un poète épris de tolérance. Et sa dernière pièce Nathan le Sage (1779) en fait la brillante démonstration. Fils de pasteur et lui-même formé à la théologie, l’auteur semble y avoir mûri toutes les questions philosophiques et religieuses qui le préoccupèrent toute sa vie.Interdit par les nazis et très populaire en Allemagne depuis, ce texte a été monté pour la première fois en France en 1987 par Bernard Sobel, puis quasiment oublié. C’est donc une véritable redécouverte que nous propose cette nouvelle traduction, par endroits un peu trop relâchée, et sa création cet été en Avignon.
L’histoire, donc, se passe dans la Jérusalem des croisades. De retour de voyage, le riche juif Nathan apprend que sa fille adorée Recha a été sauvée in extremis des flammes par un jeune chevalier chrétien. Celui-là même que le sultan Saladin a gracié en raison d’une troublante ressemblance avec son frère. D’intrigues en rebondissements finement noués, le Juif, le Chrétien et le Musulman se trouveront unis au sein d’une même famille.Au troisième acte, la parabole des trois anneaux de Boccace, magistralement appliquée ici aux trois religions, résume au fond tout le sens de la pièce. Lumineuse dans la bouche de Nathan, la fable nous enseigne qu’il n’y a pas de vérité unique mais que chacune a ses chances. Chaque homme dans la voie qu’il s’est fixé a le pouvoir de contribuer au bien-être de tous.Sage plaidoyer qui, deux cents ans après son écriture et en cette frileuse fin de siècle secouée par les intégrismes de tous bords, trouve plus que jamais toute son actualité.

Nathan le SageGotthold Ephraïm LessingTraduit de l’allemand par Denis Marleau et Marie-Élisabeth Morf
Actes Sud-Papiers120 pages, 98 FF

Lessing le sage Par Maïa Bouteillet
Le Matricule des Anges n°22 , janvier 1998.
LMDA PDF n°22
4,00 €