La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Premiers romans Autonomie d’un meurtre

janvier 1999 | Le Matricule des Anges n°25 | par Benoît Broyart

Après quatre pièces de théâtre, Alain-Julien Rudefoucauld publie un premier roman où le dialogue prime. Coupable d’un double parricide il y a dix ans, le meurtrier est aujourd’hui confronté à son juge. L’homme de loi l’interroge pour élucider son geste. Le lecteur perce alors l’univers familial du malheur. Père sadique et mère soumise semblent avoir poussé le fils au crime.
La phrase est précise lorsque l’auteur évoque le climat de l’enfance, « une épaisseur moite, lourde, chargée d’une violence molle, comme de la dynamite », mais on regrette de ne pas la sentir plus radicale, comme chez Richard Morgiève. La confession du meurtrier qui plonge dans sa mémoire est touchante. Pourtant Autonomie d’un meurtre reste un livre trop démonstratif. Au fil des pages, l’auteur y démêle l’horreur du titre, sans surprise.

Calmann-Lévy
204 pages, 89 FF

Autonomie d’un meurtre Par Benoît Broyart
Le Matricule des Anges n°25 , janvier 1999.
LMDA PDF n°25
4,00