La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Calmann-Lévy

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


L' Accordeur
de Alain Veinstein
1996
Lmda N°18 Un homme entreprend le récit de sa vie qu’il adresse à son fils avec le vague espoir de faire la lumière sur leur tragédie commune. Qu’elle est-elle ? On l’apprend seulement à la fin du roman après une suite de flashes-back très évasifs reliés entre eux par une obsession : être un père. Orphelin (ses parents ont été déportés) recueilli par son grand-père fossoyeur, le narrateur évoque une...
Mortelle filiation
décembre 1996
Au Chat qui louche
de Arthur Koestler
Lmda N°18 Un violon qui disparaît mystérieusement sous les yeux d’un concertiste, un savant fou, un psychanalyste fourvoyé, un manguier miraculeux, et un policier démêlant tout cela à coups d’alcool de prune : voici Arthur Koestler là où on ne l’attend pas. Écrit au temps des vaches maigres, Au Chat qui louche est un court roman policier. « Arthur Koestler auteur de polar ? (…) L’idée ne cadre pas avec...
Au Chat qui louche
décembre 1996
Autonomie d’un meurtre
de Alain-Julien Rudefoucauld
Lmda N°25 Après quatre pièces de théâtre, Alain-Julien Rudefoucauld publie un premier roman où le dialogue prime. Coupable d’un double parricide il y a dix ans, le meurtrier est aujourd’hui confronté à son juge. L’homme de loi l’interroge pour élucider son geste. Le lecteur perce alors l’univers familial du malheur. Père sadique et mère soumise semblent avoir poussé le fils au crime. La phrase est...
Autonomie d’un meurtre
janvier 1999
L' Avenir n’est plus ce qu’il était
de Richard Fariña
2005
Lmda N°64 Deux jours avant sa mort accidentelle à 29 ans, en avril 1966, Richard Fariña oublie un testament explosif : l’épopée psychédélique de Gnossos « l’exempté ». Peut-être conviendrait-il, avant de se lancer dans l’expérience initiatique ? ironique ? que constituera cette lecture, de ménager quelque mise en scène, d’inventer quelques rites : encore à demi ensommeillé surtout ne vous réveillez pas trop vite ! disposez au soleil une chaise longue ou mieux encore un hamac, choisissez votre plus belle chemise hawaïenne, déposez sur votre platine une...
Mangeurs d’étoiles
juin 2005
Battle royale
de Koushun Takami
2006
Lmda N°76 Une île japonaise est le théâtre d’une opération militaire qui ressemble à s’y méprendre à notre télé-réalité. Un livre trépidant et racoleur. Télé-réalité ou littérature ? La frontière semble bien fragile entre scénario détaillé d’un jeu à suspense et fresque narrative sur les peurs et les pulsions qui animent nos sociétés modernes. Nous sommes dans un Japon contemporain que gère un régime tyrannique mené par un « Reichsführer ». De solides barrières protègent la culture nationale de l’influence délétère de l’Amérique du rock and...
L’île de la tentation
septembre 2006
Comme d’habitude
de Cécile Pivot
2017
Lmda N°185 Il se cogne à l’existence et tente de s’adapter à nous, à notre monde et, croyez-moi, il a du mérite ». C’est avec des mots simples que Cécile Pivot évoque le quotidien de son fils autiste, Antoine. Dans un élan de sincérité qui s’interdit tout frein, celle qui mène de front une vie de journaliste et de mère d’un enfant au lourd handicap évite les postures et les généralités. Contrairement à...
Comme d’habitude, de Cécile Pivot
juillet 2017
Être Hieronymus Bosch
de Anatoli Koroliov
2008
Lmda N°92 Mon intérêt personnel pour Bosch me vient d’une étrange sensation qui me hante depuis ma jeunesse. J’ai le sentiment que, dans une de mes vies antérieures, j’ai été dans la peau d’un disciple de Hieronymus Van Aken et que j’ai contribué à la création de cette œuvre «  : Anatoli Koroliov fait référence au Jardin des délices du peintre flamand. L’écrivain russe, lieutenant de 1971 à 1973, est...
Tableau de l’enfer
avril 2008
Être sur terre et ce que j’en retiens
de Alexandre Lacroix
2001
Lmda N°36 Rodolphe, Francis et Baptiste, trois personnages en quête de sens. Francis croit le trouver en assassinant Rodolphe, Baptiste en secondant passivement Francis. S’ensuit une longue et monotone errance, parsemée d’un très léger suspense -la police réussira-t-elle à coincer les deux amis ?- qui conduira Baptiste au suicide. Solitude, échecs professionnels et affectifs, alcool, drogue, folie,...
Être sur terre et ce que j’en retiens
septembre 2001
Herbert jouit
de Clotilde Escalle
Lmda N°28 Sachant indubitablement allier le mauvais goût au néant stylistique, Clotilde Escalle peut se targuer d’atteindre, avec son Herbert jouit, l’apothéose de la médiocrité romanesque. Une jeune femme dont le passé reste d’autant plus obscur qu’il est inintelligible, (et cela, non par une volonté de fragmentation narrative mais par l’extrême maladresse de son agencement), s’éprend soudainement...
Graveleux calculs
octobre 1999
Inland
de Téa Obreht
2020
Lmda N°211 Réinventer le mythe du Far West en évitant les clichés, en transformant le western en une quête de l’ailleurs et de soi ni convenue, ni déjà vue. Téa Obreht s’y attache, dans cet Inland, quelque part du côté de l’Arizona, un peu avant le tournant du XXe siècle, quand les Indiens se font plus rares, les terres sauvages moins dépeuplées, la misère des pionniers toujours aussi criante. C’est...
Inland de Téa Obreht
mars 2020
Legarçon
de Richard Morgiève
Lmda N°21 Legarçon, partie intégrante de la comète Sex Vox Dominam et Mon Beau Jacky, est un livre de la sous-vie de l’âme, de la vraie vie d’un écrivain. N’y venez surtout pas pour conforter vos certitudes.Dans la série des LPNI (Livres Publiés Non Identifiables) on demande legarçon de Richard Morgiève. Bonne pioche. Aspect physique du livre : format, couverture et maquette traditionnels Calmann-Levy....
Morgiève lécrivain
novembre 1997
La Loi du cachalot
de Philippe S. Hadengue
Lmda N°4 C’est encore dans un port de l’Atlantique nord que Philippe S. Hadengue plante ses mots acérés. Une réussite aux senteurs iodées qui réjouira les amateurs de magie noire. On mesure l’intensité d’un roman à la faculté qu’il a durant sa lecture d’annihiler ce qui nous entoure pour y substituer sa propre réalité, son propre rythme. La Loi du cachalot de Philippe S. Hadengue a cette force. Une fois refermé, le roman continue à vivre et seul le temps peut progressivement réussir à en chasser les brumes. C’est une étrange histoire qui nous est livrée là, entre...
La loi de Hadengue
avril 1993
Mon Beau Jacky
de Richard Morgiève
Lmda N°18 Hormis ses romans policiers, Richard Morgiève publie avec Mon Beau Jacky son septième livre. Un livre déchiré et ironique, explorant avec violence et douceur des territoires bouleversants et dérangeants, ceux de l’âme mise à nu. Un homme pur, vu de face. Richard Morgiève ( « J’ai quarante-six ans et je suis fragile » ) est un auteur irritant. Récemment, à l’occasion de la sortie de Mon Beau Jacky, un journaliste l’a traité de « démagogue » et un autre « d’auteur écrivant pour gagner sa vie ». Effectivement, Morgiève écrit pour gagner sa vie, mais pas au sens où on l’entend généralement, il cherche dans l’écriture la vie qu’il a perdue quelque...
Richard Morgiève : le risque de l’authenticité
décembre 1996
La Multitude errante
de Laura Restrepo
2006
Lmda N°78 Ancienne journaliste d’investigation qui dans les années 80 a échappé par l’exil à la vengeance des narcotrafiquants, Laura Restrepo a choisi la forme romanesque pour parler sans angélisme de son pays ravagé par la violence. Cette fois son héroïne est une narratrice européenne, qu’on imagine entre deux âges ; appartenant à une organisation humanitaire installée en Colombie, elle tient une...
Colombie mon amour
novembre 2006
Où est-il cet amour ?
de Clotilde Escalle
Lmda N°36 Ce livre est étrange. Il possède tous les ingrédients du roman moderne : une famille déstructurée au possible, des relations sexuelles sans amour et perverses, la mort qui plane. Un sombre drame, psychologique et familial presque psychotique. Bref, toutes choses qui pourraient faire penser à une histoire lue à maintes reprises. Et pourtant, le récit est vecteur d’une force sans pareille, qui...
Amours décomposées
septembre 2001
Palmito d’Évian
de Catherine Soullard
2005
Lmda N°68 Une femme regarde bravement sa mère perdre beaucoup de son autonomie suite à un accident cérébral et nous fait avec lucidité le récit à la fois poétique et énergique, sans pitié mais ému, de ses questionnements, de ce qu’elle voit de près se vider de vie, de mémoire et de conscience. Elle nous peint un portrait maternel réaliste, où l’admiration, en hommage, osera côtoyer honnêtement et...
Mémoire en exil
novembre 2005
Le Pouvoir
de Naomi Alderman
2018
Lmda N°193 Comme Will Self intervertissant Les Grands Singes et les hommes, sa compatriote Naomi Alderman pratique en son roman l’inversion des rôles. Soudain, les filles, les femmes ont « le pouvoir » sur les hommes, qui deviennent le sexe faible, se vengeant avec délectation de millénaires de domination. Il leur suffit d’être des « filles électriques », de provoquer des « convulsions et suffocation,...
Le Pouvoir de Naomi Alderman
mai 2018
Ravissements
de Barbara Vine
1991
Lmda N°91 Un homme perd les mots. Dans cette régression, qui le ravit à son être social et aux apparences, c’est sa présence au monde qui se modifie. Un premier récit troublant de Ryad Girod. Ryad Girod, né à Alger en 1970, a peut-être été inspiré par l’écrivain autrichien Hofmannsthal. Comme Lord Chandos, l’aristocrate élisabéthain de la fameuse lettre éponyme, le narrateur de ses Ravissements se voit un beau jour frappé d’une étrange « maladie », dont le plus clair symptôme est l’incapacité de trouver les mots. Cela se passe au bureau, au Département National de Linguistique, et...
Le poids vivant des mots
mars 2008
Le Responsable des ressources humaines
de Avraham B. Yehoshua
2005
Lmda N°67 Avraham B. Yehoshua nous livre un instantané de la société israélienne, à travers un personnage a priori fort peu romanesque : le DRH d’une grande entreprise. Le responsable des ressources humaines on ne saura jamais son nom ni son prénom d’une grande entreprise de boulangerie industrielle de Jérusalem est confronté à un scandale naissant : un journal révèle qu’une de leurs employés, une femme de 48 ans, a été tuée dans un attentat sur un marché, et personne dans l’entreprise ne s’est inquiété de son absence. Le patron charge le DRH d’identifier...
Enquête d’identité
octobre 2005
Saveurs de Cuba
de René Vázquez Díaz
2004
Lmda N°53 Nouvelles et recettes de cuisine à résonance autobiographique, René Vázquez Díaz poursuit son exploration originale des visages de l’exil. René Vázquez Díaz quitte Cuba en 1974, alors qu’il est âgé d’une vingtaine d’années, pour la Suède. Il y vit depuis cette date. Voilà pourquoi l’exil constitue le cœur de chacun de ses livres ; l’exil mais surtout, ce que ce dernier impose comme sentiments complexes. Se reconstruire loin de la terre qui nous a vu naître sans l’abandonner, lui rester fidèle, être à l’écoute de la mémoire et de...
Le goût de la nostalgie
mai 2004
Sex Vox Dominam
de Richard Morgiève
Lmda N°18 Hormis ses romans policiers, Richard Morgiève publie avec Mon Beau Jacky son septième livre. Un livre déchiré et ironique, explorant avec violence et douceur des territoires bouleversants et dérangeants, ceux de l’âme mise à nu. Un homme pur, vu de face. Richard Morgiève ( « J’ai quarante-six ans et je suis fragile » ) est un auteur irritant. Récemment, à l’occasion de la sortie de Mon Beau Jacky, un journaliste l’a traité de « démagogue » et un autre « d’auteur écrivant pour gagner sa vie ». Effectivement, Morgiève écrit pour gagner sa vie, mais pas au sens où on l’entend généralement, il cherche dans l’écriture la vie qu’il a perdue quelque...
Richard Morgiève : le risque de l’authenticité
décembre 1996
Sex Vox Dominam
de Richard Morgiève
Lmda N°14 Avec ce livre hors-norme, Richard Morgiève détruit sur son passage tout ce qui ressemble Mal. Mot de pass Sex vox dominam ;. Le point de départ de ce roman est d’une banalité navrante : un homme que sa femme quitte pour son meilleur ami. Une situation comme celle-là est la porte ouverte aux meilleures façons d’écrire un mauvais livre. Et c’est vrai qu’il commence mal, voilà notre narrateur qui se surnomme Kadabideur (?) errant la nuit au volant de son cabriolet de luxe (Monsieur dirige une agence de pub), fumant...
Sexe de sauvetage
novembre 1995
Spartacus
de Arthur Koestler
2005
Lmda N°13 Il y a dix ans déjà, les acteurs, techniciens, metteurs en scène et auteurs d’Hérisson se lançaient dans une écriture commune. En quelques semaines Panique à Villechauve était né. Le chantier commun, cette année, a suivi d’autres chemins. Poussé par l’envie de monter un peplum, Wenzel s’arrête assez vite à Spartacus, celui de Kubrick d’abord, avant que ne s’impose le roman d’Arthur Koestler....
Au chantier de la parole
septembre 1995
Les Tribulations du camarade Lepiaf
de Arthur Koestler
2016
Lmda N°175 Entre nazisme et espérance communiste, l’ironie d’un Arthur Koestler inédit. On glosera encore longtemps sur l’identité des deux totalitarismes du XXe siècle : nazisme et communisme. En 1934, Arthur Koestler la pressentait-il ? En ses « tribulations  », il va plus loin que le traumatisme infligé par Hitler. Né en 1905 en Hongrie, parmi une famille juive, il écrit d’abord en allemand, puis en anglais avant d’être naturalisé britannique, pour mourir en 1983 à Londres....
Contre la peur
juillet 2016
Un astronaute en Bohême
de Jaroslav Kalfar
2017
Lmda N°189 Foin de la mondialisation et de la castration européenne, l’Américain d’origine tchèque Jaroslav Kalfar réinvente le roman national. Aérien, burlesque et mélancolique. À quoi songe-t-on seul dans l’espace ? Près de Vénus et du sinistre nuage qui l’environne, censé être étudié ? Vers qui vont les pensées, à des années-lumière de la Terre, après avoir appris que l’être aimé, votre femme, vous quitte ? « La Terre était maintenant un point brillant dans les profondeurs des cieux, un foyer réduit à une unité de ponctuation.  » Jakub, jeune et brillant...
Cristal de Bohême
janvier 2018
La Vie de bureau
de Jean-Michel Delacomptée
2006
Lmda N°77 Henri, le narrateur, est l’employé d’un grand cabinet d’affaires. Proche de la soixantaine, il fait partie, par son âge mais aussi sa mentalité, hostile aux diverses sirènes de la modernité, des seniors, voire des has-been de sa boîte. Mais voilà qu’il croise une belle et jeune américaine, Gloria, venue mener une enquête sur les modes et rythmes de travail internes ; coup de foudre dans un...
Éloge du baiser
octobre 2006
La Ville des grincements de dents
de Arnaud Viviant
Lmda N°24 Un homme, une femme, un enfant, un divorce, et quelques kilomètres d’autoroute plus tard, une ville. Une ville sinistre et anonyme, où le narrateur erre, esseulé. Après une crise d’aphasie, vient pour lui le repli dans une chambre d’hôtel miteuse, où le temps s’égraine au rythme de l’ingurgitation boulimique de bouquins Série Noire et sandwiches jambon-beurre. C’est un fait : « inutile de...
Fin de carie
septembre 1998

Auteurs