La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Frère gris

juillet 2000 | Le Matricule des Anges n°31 | par Éric Dussert

La poète et universitaire Béatrice Bonhomme ressuscite son compatriote Armand Lunel (1892-1977), un écrivain d’Aix-en-Provence, affidé de la maison NRF, dont le renom a bien décliné. Le singulier Frère gris est un beau poème en prose, un inédit dont la provenance est tue, c’est dommage. On sait qu’il fut rédigé en 1912 et 1913, qu’il est composé de sept chants déclinés sur les jours d’une semaine. C’est un texte très lyrique, méditatif, contemplatif même, au charme suranné. « Je suis comme un coin de campagne qui porterait mon nom : quelques champs au bord de la route, une colline qui s’incline. On passe devant sans rien dire –et c’est tout. Peut-être. » Évocation mélancolique de l’enfance engloutie, il emprunte son nom au chemin d’Aix où le jeune Lunel, normalien en vacances, devisait en compagnie de son ami Darius Milhaud. En 1908, ils avaient créé ensemble un opéra-bouffe, Esther de Carpentras. Avait-il la saveur de Frère gris et sa somptueuse couverture bleue ?


É. D.

Frère gris
d’Armand Lunel
L’Amourier
89 pages, 95 FF

Frère gris Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°31 , juillet 2000.