La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Ma femme est une sainte

novembre 2002 | Le Matricule des Anges n°41 | par Franck Mannoni

Ma femme est une sainte

Exilé en France depuis 1981, l’écrivain iranien Ali Erfan publie un recueil de trois nouvelles, autant d’instantanés sur son pays d’origine. Situés pendant et après la révolution islamiste de 1979, les trois récits abordent des questions fondamentales sur la liberté d’agir et de penser, la répression policière et le pouvoir des petits chefs, toujours prêts à opprimer l’homme de la rue. Nulle part emmène ainsi le lecteur au cœur des petites trahisons du quotidien local. Le malheureux héros de cette histoire, accusé bien évidemment à tort d’avoir préparé un attentat, est contraint de fuir s’il ne veut pas être exécuté. Il multiplie les pots de vins, se retrouve ballotté de passeur en passeur, sans jamais atteindre la frontière tant espérée. Il se retrouve un peu plus pauvre, escroqué par ceux qui sont censés le sauver. Qu’il s’agisse de cette aventure dans les montagnes ou de l’adultère évoqué dans Ma femme est une sainte, la littérature d’Ali Erfan a valeur de témoignage. Ali Erfan écrit utile, alerte les consciences, avec la légèreté d’un conteur oriental.

Ma femme est une sainte
Ali Erfan
Traduit du persan avec l’aide
d’Anne Taverne et Emmanuelle Ohniguian
Éditions de l’Aube
110 pages, 11

Ma femme est une sainte Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°41 , novembre 2002.
LMDA PDF n°41
4.00 €