La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français L’infortune de l’héritier

mars 2003 | Le Matricule des Anges n°43 | par Franck Mannoni

Libérez-moi du paradis

Le père est mort et les ennuis commencent : le fils gagne une génération d’un coup, sans avoir eu le temps de s’y préparer. Maintenant, c’est sûr, il est le prochain sur la liste. Pour rebondir après le décès de celui qui lui a donné le jour, le narrateur décrit par Pierre Ahnne doit d’abord mettre les pendules à l’heure. Diminué physiquement par une paralysie, « les doigts repliés vers les paumes et figés dans un mouvement définitif de préhension », le patriarche traînait une prothèse à la jambe. Il obligeait son fils, pour qu’il accepte son handicap, à lacer son membre artificiel. Maintenant qu’il n’est plus, le fils se retrouve avec une quantité d’objets « qui laissent derrière eux des souvenirs extrêmement nets » et pourtant trompeurs. Il se heurte à un mur qui rend le disparu inaccessible à l’analyse. Déjà de son vivant, l’enfant était ébloui par sa présence. Aujourd’hui adulte, c’est son absence qui l’aveugle. Toutes ses tentatives pour cerner le personnage ont échoué : les souvenirs personnels sont incomplets, les objets mentent. Il ne reste plus qu’à tenter une excursion dans l’île paradisiaque où le père a grandi. Mais rien n’y fait, Pierre Ahnne isole son héros uniquement capable « de tourner autour de ce souvenir en évitant d’y penser ». Tiraillé entre la nécessité d’aller de l’avant et le besoin de s’arrêter pour faire le point, l’héritier reste immobile et inactif, se contentant de retourner le problème dans tous les sens, fuyant les siens et la compagnie des hommes. Même l’écriture, thérapie illusoire, ne lui apporte pas de soulagement. Pierre Ahnne condense la question des racines, de l’héritage et l’acceptation de sa propre mort dans un roman intimiste. Une structure en spirale invite le lecteur à s’approcher des réponses sans jamais les atteindre. Au final, personnages et lecteurs repartent avec leurs interrogations, conscients qu’il vaut peut-être mieux apprendre à vivre avec elles.

Libérez-moi du paradis
Pierre Ahnne
Le Serpent à Plumes
124 pages, 13

L’infortune de l’héritier Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°43 , mars 2003.
LMDA papier n°43
6.50 €
LMDA PDF n°43
4.00 €