La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Cocoricooo !

mai 2005 | Le Matricule des Anges n°63 | par Malika Person

Avec Quatre poules et un coq, Lena et Olof Landström signent un album original s’éloignant ainsi des préoccupations directement en lien avec la vie quotidienne enfantine. Cet album, une allégorie du féminisme et du machisme, est un fait rare dans l’édition jeunesse, si l’on excepte les albums d’Adela Turin réédités chez Actes Sud Junior. L’histoire a lieu dans un poulailler entre… quatre poules et un coq au moment où l’ordre des choses va être bousculé, dès lors que les poules décident de ne plus se laisser dominer par le « petit coq ». S’ensuit une foire d’empoigne mémorable entre les gallinacées. Outre la remarquable qualité d’un texte simple et dynamique qui rend cette histoire pleine d’humour accessible aux plus jeunes, la mise en page est une véritable réussite. La mise en scène des illustrations intègre parfaitement le texte, tantôt pleine page ou double page, vignettes détourées ou sur fond de carré de couleur… L’alternance de plans moyens, légèrement en contre-plongée ou plongée et jamais frontaux contribue à adoucir des propos qui pourraient choquer les « oreilles sensibles » des lecteurs à voix haute. Les dessins d’Olof Landström, très expressifs, inspirés des attitudes appuyées que l’on retrouve dans les dessins animés, ajoutent au comique de situation. Et pour finir d’arrondir les angles de cette histoire décidément incisive, la palette de couleurs pastel à dominante de bruns et orangé vient parfaire le tout. Quatre poules et un coq est un modèle du genre.

M. P.

Quatre poules et un coq
Lena et Olof Landström
L’École des loisirs, n.p., 11,50

Cocoricooo ! Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°63 , mai 2005.
LMDA papier n°63
6.50 €
LMDA PDF n°63
4.00 €