La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Cris lointains

mai 2005 | Le Matricule des Anges n°63 | par Franck Mannoni

Ceux d’Arasolé

Ceux d’Arasolé

Soldat pendant la Seconde Guerre mondiale, blessé en 1941, Francesco Masala a fait partie des bataillons italiens envoyés sur le front russe. Il a tiré de son expérience effroyable un récit poignant en hommage à ses camarades de combat. Tout commence dans un petit village de Sardaigne brûlé par le soleil, entre « champs de blé rouillé » et « enclos de myrte et de lentisque ». Vingt ans après la fin de la guerre, lors d’une cérémonie de commémoration, « les coups du glas tombent du haut du campanile ». Devant le prêtre, neuf candélabres symbolisent neuf mobilisés du pays, fauchés en pleine jeunesse. Un seul soldat est revenu, Daniele, le carillonneur, le narrateur. Dans un long travelling littéraire, Masala recueille les confidences des veuves qui se souviennent des disparus. À la force de la plume, en entremêlant le récit de leurs mésaventures aux pensées des proches, l’écrivain leur redonne vie. Efisio le forgeron, Antonio le cordonnier, Matteo et Andrea, les jumeaux chevriers, n’ont plus rien à voir avec ces corps décharnés par la faim et démembrés par les éclats d’obus. Tantôt drôles, lorsqu’ils racontent la vie au pays sous l’arbitrage éclairé du curé, tantôt tragiques dans les tranchées de l’hiver russe, ces épisodes résonnent comme un plaidoyer pour les gens de peu, broyés dans un conflit lointain face à un ennemi invisible : « C’est l’histoire habituelle d’Arasolé ; les Mammutones, les vaincus, les prisonniers que l’on conduit, comme toujours, vers leur destin ». Les riches d’un côté, les pauvres de l’autre et le curé au milieu, une certaine Italie admirablement décrite par un auteur indéniablement très attaché à sa Sardaigne natale.

Franck Mannoni

Ceux d’Arasolé
Francesco Masala
Traduit de l’italien par Claude Schmitt
Zulma, 90 pages, 7,50

Cris lointains Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°63 , mai 2005.
LMDA papier n°63
6.50 €
LMDA PDF n°63
4.00 €