La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Nouvelles Se rendre à l’évidence

juillet 2005 | Le Matricule des Anges n°65 | par Ludovic Bablon

KIDNAPPING D’UN JUNKIE / ÉPISODE 7.

> Résumé de l’épisode précédent :
Le rendez-vous est pris, et le junkie l’a juré : sans se rendre lui-même, il rendra le Directeur, à minuit, sous le pont. Ok ? Il n’y a plus qu’à s’y rendre, donc ; non, non !

Recroquevillé dans la bruissante fourrure sèche d’un tapis forestier, le souvenir d’une moitié déchirée de téléphone pour enfants dans la main, sans hypothèse valable sur comment avait-il bien pu appeler avec ça, il fixait l’ondulation d’une chenille suspendue à une longue ficelle mince, et qui guettait le ciel pour l’attraper Je compte jusqu’à deux, vas-y ! et qui voletait, tenace et minuscule, entre deux fortes branchies de palmiers grignotant un azur superbe. « On ne se dirait jamais qu’un tel monstre va engendrer, au bout du compte, un rapace sans piété ; la nature cache bien son jeu, macache. » Déliquescent du dos contre une écorce rêche, il tira une fourbée, la dernière de la journée avant toutes celles de la fin d’après-midi, le goût du sang injecta ses gros yeux globuleux et il se laissa aller à une détente sur le côté. Naham, naham, se dit-il pour lui-même, et il tira encore et encore et au bout du fil un téléphone muet lui surprit derechef la main. À qui cela pouvait-il bien être ? Devait-il appeler quelqu’un ? Il se concentra de toutes ses forces pour s’en rappeler ; bientôt question, plus, il n’en fut ; il avait un peu faim et la sueur lui épongeait les tempes ; les filaments de fumée dense stagnaient autour de lui en suspens cotonneux. Bilan. Côté fric, ça va. Côté cœur, j’aime l’argent. Qu’est-ce qui cloche, alors ? Problème intéressant, éluda-t-il tout de suite par un collapsus nerveux qui le laissa sur place la tête contre le passé, le présent et l’avenir des plantes.
Il se retrouva dans la forêt, perdu, à 9 ans. Vite, vite, avance le temps ! Yes. Vers 20 h un édifice arqué lui provoqua trois fois un choc immense, front- ! ale- ! ment ! Il avait quelque chose à faire et renoua, en premier lieu, avec le projet de ses lacets, très loin dans la descente, jusqu’aux méandres, en attendant de, disons, « planifier ça un peu mieux dans attention - sa tête » - sa tête la tête ! Un gros tirement dans le crâne lui causa illico les impressions les plus tyranniquement glutineuses. Bon sang, mais je ne me suis aperçu de rien, ils m’ont encore tripointé un truc à la face ! Qui a bien pu narguandir ça, et dans quel but ? D’un assaut il se réclama « Youyouyou, c’est le moment de se relever ! » et un filament gélatineux se présenta sans prévenir sur sa bouche. En se réveillant il faisait très chaud et gluant dans le coup, très froid. Rendez-vous, pas question. Qu’ils se rendent, eux, d’abord. Entourloupé dans de la filasse était pendu un monsieur à l’allure un peu spéciale, très gris de costard, couché sur le flanc en position pliée, et ligoté de sparadrap à chaque entournure. Qu’est-ce que ce loub pouvait bien foutre sous son pont à lui ? Incroyable, ce que ces crevards peuvent se permettre. Le nuage, adossé à l’arche de béton sous le pont, regardait ce curieux usurpateur avec des sentiments mitigés. Le faire rouler, rouler ! Rouler ! Oui, mais pour quoi faire ? Un lac apparut : souvenir parasite. Tout… ah non, c’est ça : appeler les objets trouvés ? Mais n’est-ce pas une institution à moitié comment dire, ombrageuse, mythique, mythématique, mythologique, comment dire ? C’est français, monsieur. À 21 h il se leva pour régler la question par un sprint ! Il arriva premier ; le canal ondulait. Fourbe, fourbis, fourmis. Des lapins, des placards. La lune tournait, que faire ! Un type était là, enrubanné dans du collant gras. Gros. Hiiii !!! Encore un ! Non, encore le même que tout à l’heure !
À la fois la pitié et la colère d’un prédateur envers sa proie, inspirèrent au junkie l’envie de disposer de cet homme à sa guise. Il le jugea selon les termes autorisés, expéditiviellement fautif, par-dessus tout, de présence sous mon pont, d’accoutrement illicite, et de sparadrap non-autorisé et qui en plus, pauvre type va, t’empêche de parler, c’est juste comme ça que tu parles ? Dans cette opportunité monsieur, je vous enlève pour rapt, détournement de trous sans fonds et trappe de billet non réglementaire ! l’arrogua-t-il comme il lui tendait deux melons entre chaque dent. Bourf, bourf, huhu ? Essayez-tu de me lire quelque rose ? Huhu, quand t’as dit ça, c’est comme quand t’as parlé politique, t’as rien dit. Yes ! Mais quand était-ce ! Bon sang, qui dealait ces souvenirs et pour combien ? Il en roula un autre pas un type ! Non ! Retirer sa ceinture sous le tunnel et massacrer l’animal. Allez gamin, tu m’as assez fait chier, maintenant c’est à toi de geindre. Allez, allez. Ne discute pas. Libérant son otage de toute ambiguïté, il posa le pied dessus pour marquer, si d’autres cloches rôdaient dans le coin, à qui était ce truc. Ce trésor est à moi, les autres enfants ne devront pas s’en approcher, au cas où griffonna-t-il sur un papier de brouillon mental. Mille possibilités s’ouvraient à lui concernant une telle acquisition ! C’est assis devant lui pour y réfléchir qu’il passa l’heure suivante.
Mes remords, mes regrets, mes doutes ; mes nuages, mes corbeaux, mes croûtes. Quelle était la question ? La méthode, seule, importe. Penser à trouver des outils pour se rappeler. Arche, Arsch. Il alla uriner. Au détour d’un sentier il croisa deux lianes suspectes sur lesquelles son regard courut inutilement ; c’étaient ses propres cheveux qui luisaient, par mèches délicates et nacrées, comme des membranes exploratrices recouvertes d’un mucus ; ha ha ha, se dit-il ; c’est mon côté palpitant qui ressort et il se prit une claque de tentacule assénée tout du long, en gerçure ; son pouls s’arrêta, essoufflé.
La nuit clignotait au carrefour, la population bruissait doucement, l’eau avait coulé quelque part et des flâneuses lui demandaient leur chemin. Haut-les-seins, ou j’écris un poème ! menaça-il ces fourberesses qui se cachèrent, effrayées, à la vue de ses proliféraments dégoûtants. « Où est le pont, monsieur. » Oui, il…, vacilla-t-il, en lissant distraitement les épaisseurs mesquines qui lui pendaient de la casquette, dans la pénombre orangée des arbres en alliages métalliques fantasques. Elles avaient rendez-vous avec la monnaie ; en avait-il, sur lui ? Elle est passée par ici, dit-il en montrant des yeux la direction du joint à plein de feuilles qui s’étalait à perte de vue dans toutes les directions, comme quelqu’un qui contemplerait du doigt Les Idiots. « Vous n’auriez pas vu le tox, par la même occasion ? », lui demanda une chasseresse ; « non, madame chasseresse », répondit-il avec les dents, « je n’ai rien sur moi » ; et il la perdit de vue dans la fourîe, aussitôt. Lars Lars Lars Lars Lars ! aboya-t-il en transparaissant du chien ses yeux de tronc en tronc. Une idée lui traversa l’esprit ; elle avait mal regardé, et écrasa l’enfant étonné quil été set été la. Si tu sais qui tu es, tu peux être sûr que ça t’aidera. « S’il vous plaît, monsieur », quelqu’un interpella-t-il cette monnaie indécise qui avait cours dans la pénombre du parc. Holà, qu’est-ce que c’est que ça chasseresses, vous allez pas me le taxer dix fois par nuit au moins ? la nuit, chacun à le droit de dormir, même moi, et il fit tellement bien semblant de s’enfuir qu’on ne pensa plus qu’il était là. Qu’est-ce que vous cherchez ? Si c’est de l’art, est-ce que j’ai l’air de lire ? Si c’est de l’herbe, est-ce que cet arbre est libre ? Faut pas me demander d’être adulte pour un sou mais pour deux, ça marche. Quand ça ? Note pour l’avenir. Devant la nécessité de répondre, n’hésite pas à faire le choix de tergiverser, point barre de suspension ! « Je m’en rappelle et je le note, tout de suite ! », décida-t-il un instant de fermeté des triceps ! Puis il marcha à droite, à gauche, en regardant les cailloux et ses pieds. Une question : on parie ? Gagné : vous êtes perdus ! Qu’est-ce que… en fait. « Il faut à tout prix l’attraper ! » encouragea-t-il les chasseresses, et elles se précipitèrent. Mais comme tout ça peut bien m’être gluant à la fin, moisissait-il des lobes dans la pénombre froide. Fff… fff…
Vers 23 h il ressentit une envie subite d’aller se promenasser ! Ni promener, pas assez, allez, il y alla. En regardant de plus près il fut forcé d’admettre qu’il avait emmené le type ! Ils se promenaient dans la forêt. A, R… A, R, B… A, R, A… Il jouait, il jouait, cinq de ses doigts sur voyelles ! R, B, F, O, U… F, O, R… Fourberaie, arbrerie ? la foule était folle et arabe, les arbres fourbes arabisaient la foule ! Fort, bi, mon nom est fourberie ! Mon grand-père est mort, ma grammaire est vivace, se disais-je. Ne t’empiffre pas les pédales, s’il te faut ! Cher monsieur, cher monsieur, est-il impératif que je proliférasse six phrases, intérieurement ? Pourquoi je ? Mon Dieu, il se rendit compte qu’il chantait, s’accompagnant en tirant sur une lyre ! Gling gling gling gling, résonnait-il, « Je fais de l’art-mnésique, aussitôt dit après que je ne m’en rappelle pas du tout ! », et il laissa son ami là, là là. Très bien, soupirez-vourje, où noussions êtes ? parli, par ça ? À la faveur d’une fuite il se voyait poursuivre ! Ouarf, ouarf, ouarf, entendit-il un grand homme à sa gauche. Une battue, une saignée ! pour mes fibres, cette chasse à l’orbe, c’est horrible ! Les écorces, les flaques, l’herbe et l’herbe. Mon trip me retourne ! Avoir marché nimportnawaq à la va-vite et me retrouver sous le pont en plein cœur de Toxville ! Un blaireau gris bondissait dans sa direction entre les buissons en ciment et les marocaines. C’était son chien ! Minuit sonna ! « J’ai la main dessus ! », cria Margot, qui voulait s’en constituer un, sans R be ! avec A - bris ! Ce mot, je l’ai vu, a coincé cet autre juste avant la grande porte. Dis mon garçon, tu pourrais t’excuser ? Il s’est mangé la vitre quand même ! Mais pas du tout ! Fermeture de la bourse !
Un otage, qui s’enfuyait ; son argent, qu’il avait sur lui ; un kidnappeur, qui le pilotait ; leur nuage, qui les accompagnait ; un chien retrouvé, qui les suivait du regard ; et une jeune fille en forme s’acharnant à leurs trousses, le céphalopode défoncé, assoiffé d’eau salée et plus nébuleux que jamais, se perdit sans hâte dans la foule des palmes, des dattes, des tomates.
Mais bordel, en plus de ça il s’est trompé dans le solde ? Il nous en a vendu deux, contre presque rien !, gémirent les badauds en découvrant les deux fourbons directoriaux qui stagnaient dans leur paysage, assis par la tornade sur des chaises en plastique importées de France.

> Au prochain épisode : Faillites dans toutes les Directions…

Se rendre à l’évidence Par Ludovic Bablon
Le Matricule des Anges n°65 , juillet 2005.