La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Irréductible féminisme

avril 2006 | Le Matricule des Anges n°72 | par Delphine Descaves

Sangati se lit moins comme un roman que comme un documentaire : dans une langue rugueuse, Bama raconte, par l’intermédiaire d’une jeune narratrice issue de la caste des intouchables, la vie d’un village tamoul. Élevée par Vellaiyammâ, une grand-mère charismatique, la jeune fille observe ses compatriotes et s’insurge contre les violences faites aux femmes, qui sont le sujet, quasi unique, de ce livre. Dans cette partie de l’Inde comme dans le reste du pays d’ailleurs les femmes sont victimes de la domination sexuelle, religieuse (par l’intermédiaire de prêtres pas toujours irréprochables) économique et morale des hommes. La brutalité physique est quotidienne : cheveux arrachés, corps martyrisés… souvent sous les yeux des parents, impuissants ou eux-mêmes résignés devant le mari. Les quelques rares épouses qui ont tenté de divorcer celles d’entre elles qui ne sont pas chrétiennes, car l’Église empêche encore les séparations entre époux ont été en butte à une hostilité masculine générale. Les castes les plus hautes ne sont pas épargnées, comme l’exprime cette image populaire « dans pompeux chignon orné de fleurs, poux et lentes se nichent en chœur. » Sangati cependant ne semble pas résignée, puisant dans l’écriture la force qui pourrait faire évoluer les mentalités. Quittant souvent le terrain romanesque, elle argumente, au présent : « Nous devons vivre en femmes libres, animées de fureur. Nous devons le montrer en vivant indépendantes, avec ténacité. Face au désespoir, nous ne devons pas nous affliger en invoquant le destin. »
À lire le récit qu’elle fait d’une population encore souvent illettrée, partagée entre un christianisme fruste et des superstitions locales, on mesure avec un peu d’effarement tout le chemin qui reste à faire.

Sangati de Bama - Traduit du tamoul par Josiane Racine, Éditions de l’aube, 168 pages, 7,80

Irréductible féminisme Par Delphine Descaves
Le Matricule des Anges n°72 , avril 2006.
LMDA PDF n°72
4.00 €