La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Lucot dans le texte

septembre 2006 | Le Matricule des Anges n°76 | par Pierre Hild

Faire part N°18/19 (Hubert Lucot)

Revue littéraire nouvelle série

Pour Claude Burgelin : « Écrire de H.L. : mission impossible… » Rendre compte de l’œuvre d’Hubert Lucot qui, selon ses propres mots, « incite le lecteur à une réflexion sur l’espace et sur le temps à partir de mes espaces et de mes temps » n’est pas une mince affaire. Après un beau numéro sur « Ce que Change a fait », Faire part a donc fait appel à une quarantaine de contributeurs pour établir une somme qui confirme, aussi, la qualité de cette revue. Au sommaire, des textes et entretiens inédits avec l’auteur de Le Centre de la France (P.O.L, 2006) ; de nombreux essais critiques ; l’œil de quelques écrivains ou éditeurs dont Alain Helissen, Vannina Maestri, Jean-Claude Montel, Mathias Perez, Christian Prigent, Franck Pruja, Jacques Sivan.
Richard Sieburth, son traducteur, livre un texte aussi fin que court, jugeant au passage Lucot « supérieur à Perec, précisément parce qu’il est capable d’enregistrer (…) la réalité objective d’un univers extérieur à lui-même tout en entrecoupant ou en superposant tout cela avec son univers intérieur ». Un geste qui, pour Agnès Disson, passe par ces infinitifs : « Compiler, couper, résumer « hybrider » ». Mais encore, travailler un réel qui est « une infinité de barres obliques, de et/ou ». Être au plus près des « biffures, fourbis, fibrilles et autres frêles bruits » plus propres encore à Lucot qu’à Leiris selon Claude Burgelin.
« Pas de photos souvenirs chez Lucot mais il est question d’une vitesse de l’écriture pour une vitesse de la perception » dit Éric Suchère. Ici, pas de photos souvenirs non plus, mais un temps critique nécessaire pour approcher une œuvre capitale. Passionnant.

Faire part N°18/19, 192 pages, 20 a.b.chaneac@wanadoo.fr

Lucot dans le texte Par Pierre Hild
Le Matricule des Anges n°76 , septembre 2006.
LMDA papier n°76
6.50 €
LMDA PDF n°76
4.00 €