La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pierre Hild

Message Envoyer un message

Articles

Straram, de l'autre rive Si Guy Debord lui rend un hommage dans ses Mémoires, Patrick Straram (1934-1988) est longtemps resté un oublié des temps fondateurs du situationnisme. Ces derniers mois Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné avaient exhumé deux de ses textes. Les Bouteilles se couchent (Allia), recomposait sur un tempo jazzy, les chorus clandestins de la bande de chez Moineau, au temps du lettrisme. La Veuve blanche et noire un peu détournée (Sens & Tonka), détournait un roman de Gómez de la Serna pour relater une passion amoureuse autobiographique. En 54, Straram a rompu avec l’Internationale lettriste...
janvier 2007
Le Matricule des Anges n°79

La Visite est terminée

de Collectif

Féminin pluriel

Un montage d’Annick Blavier, une photo déchirée d’une sorte de chaperon rouge tenant le col de son manteau, vient paradoxalement ouvrir ce collectif centré sur la sexualité féminine. Sa légende, « la visite est terminée », suggérant peut-être une « revisitation », du dedans, de ce qu’Henri Michaux, cité d’emblée, nomme « la reprise indéfinie ». Sylvie Gracia chante « le vol de (sa) part...
janvier 2007
Le Matricule des Anges n°79

Sortie de scène

C’est en « pleine forme » que Julien Blaine dit ses adieux à la performance. À l’occasion de la sortie d’un livre monumental qui revient sur plus de quarante ans d’actions et de militantisme. Propos d’un homme debout. Si l’on peut encore lire Julien Blaine, si l’on peut toujours aller l’entendre pour des lectures « sèches », la perf., c’est fini. Bye-bye la perf. est un livre bilan qui mêle de nombreux documents. Un cd et un dvd. Des photographies prises lors d’actions. Des textes écrits pour ses performances. Des brouillons. Des notes autour de cet arrêt. Une foule de dossiers et tracts. Un livre gigogne...
novembre 2006
Le Matricule des Anges n°78

Fusées N°10 (Charles Pennequin)

Fusées exploratrice

Voici le dixième anniversaire de Fusées, revue créée par Mathias Pérez dont le comité de rédaction réunit entre autres, Christian Prigent, Charles Pennequin, Daniel Dezeuze ou Jean-Paul Fargier. Fidèle à son habitude, cette revue présente un fort volume qui mêle littérature et arts, cahier de création et dossiers autour d’un thème ou d’un auteur. En ouverture, plus de soixante pages sont...
novembre 2006
Le Matricule des Anges n°78

Zouc par Zouc : l’entretien avec Hervé Guibert

de Hervé Guibert

L’autre monde de Zouc

La comédienne est une femme de parole. La réédition d’un entretien avec Hervé Guibert vient enfin rompre un silence trop long. Depuis près de quinze ans et son apparition dans le film Roi blanc, dame rouge de Sergueï Bodrov, elle avait disparu des scènes et des écrans. Ses disques étaient épuisés. Seule l’INA conservait quelques images. La revoici, Zouc, pour ce Zouc par Zouc publié par L’Arbalète, joué jusqu’à la fin de l’année sur la scène du théâtre du Rond-Point à Paris. Suisse, Zouc est née, en 1950, Isabelle...
novembre 2006
Le Matricule des Anges n°78

Courrier du lecteur – chronique

Pistes et plateaux Maxime Schmitt a plusieurs vies. Il fut guitariste de Vince Taylor, producteur des débuts de Taxi Girl, ami et occasionnellement parolier de Kraftwerk. On le sait depuis leur « Tour de France » du début des années 80, les Kaftwerk aiment le vélo, le pratiquent, pensent que c’est le meilleur exemple d’entente entre l’homme et la machine. On ne le savait pas, Maxime Schmitt voue une passion à la petite reine depuis les années 60 : Vélo volé en est la traduction littéraire. Maxime Schmitt est l’auteur de deux livres publiés au Castor astral, Face B et Cinéma perdu. Après la musique, le...
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75