La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Colombie mon amour

novembre 2006 | Le Matricule des Anges n°78 | par Delphine Descaves

La Multitude errante

Ancienne journaliste d’investigation qui dans les années 80 a échappé par l’exil à la vengeance des narcotrafiquants, Laura Restrepo a choisi la forme romanesque pour parler sans angélisme de son pays ravagé par la violence. Cette fois son héroïne est une narratrice européenne, qu’on imagine entre deux âges ; appartenant à une organisation humanitaire installée en Colombie, elle tient une auberge qui accueille différents réfugiés, « multitude errante » jetée sur les routes par des guerres civiles sans fin. Elle s’éprend de l’un d’entre eux, un homme à la jeunesse et à la chevelure sensuelles, nommé Trois fois Sept, mais cettte attirance est vaine car lui est inaccessible, obsédé par une rivale contre laquelle elle est impuissante : il ne s’est jamais remis de la disparition de Matilde, nul ne sait si elle est morte ou encore vivante sa mère adoptive. Dans cette Colombie désastreuse, la quête de cette femme est devenue pour Trois fois Sept sa raison de vivre et le but de son existence. Erratique et monomaniaque, présent et fuyant tour à tour, le personnage fascine la narratrice, la livrant à une dérisoire et lancinante attente amoureuse. Mais dans cette région chaotique, sillonnée par les guerillas, il y a à faire et le bovarysme n’est pas de mise. Face à Trois fois Sept, la narratrice découvre toute l’altérité d’un être et d’une terre, comprenant que « cette façon de me nommer est la constatation d’une distance : les yeux clairs sont ceux d’une autre race, d’une autre classe sociale et d’une autre couleur de peau ; d’une autre éducation, d’une autre manière de prendre les couverts, une façon différente de serrer la main, de rire d’autres choses ; une autre façon, compliquée et fascinante : définitivement autre. »

La Multitude errante de Laura Restrepo
Traduit de l’espagnol (Colombie) par Françoise Prébois, Calmann-Lévy, 133 pages, 12

Colombie mon amour Par Delphine Descaves
Le Matricule des Anges n°78 , novembre 2006.
LMDA papier n°78
6.50 €
LMDA PDF n°78
4.00 €