La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Hue, bourrique !

septembre 2008 | Le Matricule des Anges n°96 | par Dominique Aussenac

Le Bateau fantôme N°7 (L’Animal)

Animal, on est mal ! « chantait Gérard Manset. Le dernier numéro du Bateau fantôme, » revue poétique « dirigée par Mathieu Hilfiger, relativise ces propos et surprend par l’ambition et la finesse de ses analyses. » Penser l’anthropogènèse, c’est déjà assumer la part animale de l’homme «  : pour cela il faut remonter aux origines, ce qui est en fait la démarche de toute littérature, précise l’éditorial. Loin de l’américanthropomorphisme du dessin animé, nous nous immergeons dans les fondamentaux du genre, Les Fables de La Fontaine. » Dans l’animal passe un chant nostalgique, est parlée une nature à reconquérir, une nature spontanément sensible et poétique, toujours disponible, une nature affable « , affirme Olivier Leplatre. Puis la revue nous invite en un chassé-croisé sémantique à poursuivre le Ptyx et le Snark chez Mallarmé et Lewis Carroll, à attendre les Barbares avec Coetzee pour enfin nous replonger dans l’imaginaire gréco-romain. Avec Les Racines du ciel, Romain Gary, en 1956, surprit son monde en décrivant un homme parti protéger les éléphants. Futile entreprise ? Et pourtant, ce dernier, rescapé des camps de la mort affirmait haut et fort qu’il ne pouvait pas ne pas être un éléphant ! Chaque étude est ponctuée de textes ou poèmes de Michel Deguy, Jean-Charles Vegliante… Des inédits de W.S Merwin tirés d’un livre de fable complètent l’opus qui nous invite à » Etre humain-auprès-de-soi et de son animalité. "

Le Bateau FantÔme N°7 - 226 pages, 13 (152, boulevard Saint-Germain 75 006 Paris)

Hue, bourrique ! Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°96 , septembre 2008.
LMDA papier n°96
6.50 €
LMDA PDF n°96
4.00 €