La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Rennes Le coureur de fonds

avril 2009 | Le Matricule des Anges n°102 | par Delphine Descaves

Yves Landrein a une silhouette discrète, et souvent sur le visage un sourire mi-rêveur, mi-ironique, qui donne une saveur particulière à ses propos. Il reçoit dans son antre, une pièce sous les combles d’un bel immeuble en plein centre de Rennes. Les murs de guingois sont tapissés de livres, sur le sol s’entassent en piles quantité de manuscrits - il en reçoit près de 1000 par an. « Les auteurs pensent souvent qu’on n’a qu’eux en tête ; ils m’appellent parfois quelques jours après avoir reçu leur manuscrit : » alors ? Vous en pensez quoi ? "
Après avoir arrêté l’école à 16 ans et travaillé, c’est en 1973 que cet autodidacte passe une équivalence de Bac qui lui permet d’intégrer l’Université, en philosophie. Il devient un temps professeur de français, mais c’est l’édition qui l’intéresse ; en 1982 il crée les éditions Ubacs, qui font faillite en 1993. En 1998 naît La Part commune. L’enseigne publie exclusivement de la littérature : romans, correspondances, poésie et prose poétique. Les ouvrages sont tirés en moyenne à 1000 exemplaires, avec retirage quand ils rencontrent un plus gros succès - tel le Rodin de Rilke. Après avoir commencé sur un rythme tranquille - « j’ai appris de l’expérience Ubacs » - depuis 2006 La Part commune est devenue franchement dynamique, avec environ 40 titres par an. « Le catalogue se compose à 50 % de morts et 50 % de vivants. Ce qui m’intéresse avant tout, c’est la qualité littéraire et formelle du texte. Une bonne intrigue, portée par une langue médiocre, ne me passionne pas. Pour moi, un texte est vivant quand il est bon… Que son auteur soit mort ou pas ! » Parmi les morts, il a réédité la Femme pauvre et Le Désespéré, du pamphlétaire Léon Bloy. Qui lit Bloy aujourd’hui ? « Pas forcément des Français, mais ça peut intéresser par exemple des chercheurs américains, qui ne trouvent plus les textes car ils n’ont pas été réédités. » Il a publié la correspondance complète de Flaubert avec sa maîtresse Louise Colet et continue le travail de publication de l’abondante correspondance de Georges Perros - une des rencontres marquantes de sa vie. Récemment est parue une jolie biographie romancée d’Adèle Hugo, écrite par Marie Audiberti. Yves Landrein regrette parfois d’être réduit à un éditeur breton. « Il m’a fallu être invité au Mexique ou au Brésil pour montrer mon travail et me sentir véritablement considéré… » Cela dit, pas d’aigreur dans ses propos, et il ne manque pas de souligner qu’en matière de soutien à l’édition, la Ville est présente, lui achetant « cinquante exemplaires d’un titre choisi, soit à peu près douze titres par an. »

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°102
6.50 €
LMDA PDF n°102
4.00 €